INTERACTIF. Tour d'Europe des systèmes d'assurance chômage

le
1
INTERACTIF. Tour d'Europe des systèmes d'assurance chômage
INTERACTIF. Tour d'Europe des systèmes d'assurance chômage

Le système français d'indemnisation-chômage est-il plus généreux que les autres? Alors que l'Elysée s'est évertué lundi à éteindre la polémique suscitée par une possible réforme anticipée de l'assurance chômage, appelée implicitement de ses voeux par Emmanuel Macron, leParisien.fr fait le point sur le traitement réservé aux sans-emplois par la France, et ses voisins européens.

Combien de temps faut-il travailler pour déclencher ses droits? A cette question, la France apporte sans doute la réponse la plus avantageuse en Europe. Il faut avoir travaillé 4 mois en France pour toucher le chômage. Soit deux fois moins qu'en Italie, trois fois moins qu'en Allemagne, et six fois moins qu'au Royaume-Uni. Il n'y a qu'en Suède, avec trois mois de cotisations, que le chômage est plus accessible.

Pendant combien de temps peut-on toucher des indemnités?  En France, comme en Espagne : pendant deux ans, voire trois si on a plus de 50 ans. Outre-manche, la durée maximale d'indemnisation est de six mois, et en Allemagne, d'un an. Mais d'autres pays font plus long que nous, les Pays-Bas ayant plafonné la durée d'indemnisation à un peu plus de 3 ans et la Belgique ne l'ayant tout simplement pas plafonné. En France, la durée moyenne d'indemnisation est de 10 mois et 74 % des chômeurs indemnisés le sont depuis moins d'un an.

Où peut-on toucher le maximum d'indemnités? En France, et de loin ! Avec un plafond fixé à 6161 euros, la France est le pays d'Europe où l'indemnité chômage peut monter le plus haut. Nos voisins transalpins ont plafonné à un niveau cinq fois plus bas ! Le Royaume-Uni, sans surprise, se place parmi les pays les moins avantageux pour les sans-emplois. Attention toutefois, dans les faits, le montant moyen de l'allocation en France est de 1121 ¤ bruts.

L'indemnité chômage diminue-t-elle dans le temps ? Pas en France. Si certains jugent qu'une telle mesure de dégressivité pourrait inciter les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cacous le lundi 13 oct 2014 à 20:31

    Aucune information sur les niveaux de cotisation ???