INTERACTIF. Syrie : 4 millions de réfugiés, 250 000 ont demandé l'asile en Europe

le , mis à jour à 20:46
0
INTERACTIF. Syrie : 4 millions de réfugiés, 250 000 ont demandé l'asile en Europe
INTERACTIF. Syrie : 4 millions de réfugiés, 250 000 ont demandé l'asile en Europe

Amnesty International publie lundi deux rapports alarmants sur la crise des réfugiés dans le monde, dont un dédié à la situation particulièrement «désespérée» des migrants syriens, victimes de plus de quatre ans de conflit.

Citant des chiffres des Nations unies, l'organisation interpelle sur la forte proportion de Syriens ayant fui le conflit : plus d'un sur deux. En effet, 3,98 millions de Syriens ont cherché refuge hors du pays et 7,6 millions ont été déplacés par la guerre à l'intérieur du pays, qui comptait, en 2013, 22,85 millions d'habitants.

Parmi les Syriens qui ont passé la frontière à cause de la guerre, près de 95 % vivent dans cinq Etats voisins : la Turquie, le Liban, la Jordanie, l'Irak et l'Egypte. En 2014, près de 379 000 d'entre eux avaient besoin d'être réinstallés, selon l'agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Or, les autres pays du monde n'ont offert des places de logement qu'à 87 000 personnes, soit 2,2 % des réfugiés de la région.

La carte des réfugiés syriens dans les pays limitrophes

L'inertie de la communauté internationale critiquée

«L'échec de la communauté internationale à financer de manière adéquate les besoins humanitaires des réfugiés syriens ou à soutenir les principaux pays d'accueil au travers de programmes de réinstallation a laissé les voisins de la Syrie incapables de faire face à la situation et a eu un effet dévastateur sur les personnes fuyant le conflit», affirme Amnesty International dans son rapport général sur les réfugiés.

Ces toutes dernières années, les principaux pays d'accueil ont imposé de fortes restrictions à l'entrée de migrants syriens. Des mesures qui n'ont pas enrayé leur afflux, explique l'organisation. La Jordanie refuse depuis 2012 d'accueillir trois catégories de personnes : les réfugiés palestiniens de Syrie, les hommes seuls ne pouvant prouver une attache familiale en Jordanie et les personnes sans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant