INTERACTIF. Présence, popularité : les députés français et Twitter

le
0
INTERACTIF. Présence, popularité : les députés français et Twitter
INTERACTIF. Présence, popularité : les députés français et Twitter

Une radiographie des députés français présents sur Twitter, publiée ce jeudi par le site Augure et Digital Maniak, permet de mieux cerner l'activité numérique des représentants de la Nation à l'Assemblée nationale. Résultat ? 408 députés sur 577 sont présents sur Twitter mais, petit bémol, seuls 346 sont actifs. 

Sur les 346 comptes actifs, 255 sont des hommes et 91 des femmes, une répartition par sexe qui correspond à peu près à celle du Palais Bourbon. Leur moyenne d'âge est de 53 ans. Certains départements sont plutôt du genre absent, comme le Bas-Rhin et la Moselle (respectivement un et deux députés sur neuf élus). En revanche, Paris et les Hauts-de-seine (avec 18 députés sur 18 et 12 sur 13) tiennent le haut du pavé en termes de présence sur Twitter. 

Pour ce qui est de la représentation par couleur politique, c'est le Parti socialiste qui, à l'image de l'Assemblée, est majoritaire avec 50.9% des députés présents sur le réseau social. 

GRAPHIQUE. La représentation par couleur politique des députés sur Twitter

De manière globale, la présence sur Twitter est proportionnelle à la représentation dans l'hémicycle. Mais les plus petites formations, comme les Verts ou l'UDI, ont massivement investi le réseau social pour pouvoir contrebalancer une attention médiatique moindre. A noter : ce n'est pas le cas des députés communistes qui sont très peu présents sur Twitter, leur âge moyen, plus élevé que la moyenne (53 ans), pouvant expliquer ce résultat. 

Sur la période étudiée, entre le 8 septembre 2013 et le 21 décembre 2013, les députés de l'UMP trustent le Top 10 des retweets, preuve s'il en est de l'impopularité du gouvernement Ayrault et de François Hollande. 

GRAPHIQUE. Les députés les plus retweetés

En parallèle, 90 % des représentants possèdent un site internet. A noter également la présence de 444 députés sur l'autre réseau de référence, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant