INTERACTIF : Porc : Leclerc, Intermarché et Casino avec les éleveurs... pour l'instant

le , mis à jour à 15:06
9
INTERACTIF : Porc : Leclerc, Intermarché et Casino avec les éleveurs... pour l'instant
INTERACTIF : Porc : Leclerc, Intermarché et Casino avec les éleveurs... pour l'instant

Trois enseignes de la distribution en soutien des éleveurs porcins. E.Leclerc, Intermarché et Casino ont indiqué mardi qu'elles continueraient à soutenir le cours du porc au cadran breton, le marché du porc breton, en maintenant leur position d'achat à 1,40 €/kg.

«Les abattoirs d'E. Leclerc (Kermené), avec ceux d'Intermarché, se sont retrouvés lundi comme quasi seuls intervenants. La cotation (NDLR : la fixation du prix) n'a pas pu se faire», a déclaré sur son blog Michel-Edouard Leclerc, président des centres Leclerc. Il demande de maintenir le prix d'1,40 €/kg pour la prochaine cotation, jeudi. Mais «la situation ne sera pas tenable à moyen terme» s'il n'y a que «deux gros opérateurs à jouer le jeu».

Pour sa part, «Intermarché incite ses fournisseurs à rejoindre cette démarche de valorisation du prix dans la filière porcine». Casino a, enfin, réaffirmé «son engagement en soutenant le cours du porc» et se joint donc à E. Leclerc et Intermarché.

«A 1,40 €, un éleveur ne perd plus d'argent. Il survit.»

Deux gros industriels de la transformation de viande, la Cooperl et Bigard/Socopa n'ont pas participé lundi au Marché du Porc Breton (MPB) à Plérin (Côtes d'Armor), jugeant trop élevé le cours du porc à 1,40 €/kg, fixé avec le gouvernement à la mi-juin pour soutenir les éleveurs en difficulté. Le marché de Plérin, certes minoritaire en poids des transactions (un peu plus de 10% quand les volumes sont importants) fixerait jusqu'à 90% des prix. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a promis mardi que «tout sera mis œuvre» pour que les cotations du porc reprennent jeudi. Mais ce mercredi, la Cooperl a annoncé qu'elle ne prendrait pas part au marché jeudi. «On ne change pas d'idée tous les jours», a déclaré son président, Patrice Drillet.

Interrogé sur RTL, Xavier Beulin président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), souhaite «que la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9080875 le mercredi 12 aout 2015 à 15:47

    De la viande en supermarché !!:) AH AH AH !! Allez donc chez votre bouché, au moins vous mangerez de la viande ! Quand à la payer un peu plus cher, alors OUI je paie un peu plus" chaire" sans aucunes hésitations ! D'ailleurs pour les fruits et légumes, entre manger une tomate de supermarché, et une tomate du petit marché du coin (vous savez les nombreux agriculteurs pas loin de chez vous)...Là je me dis que, finalement, lé vraiment pas fute-fute le consommateur !

  • M7403983 le mercredi 12 aout 2015 à 14:04

    Les prélèvements sociaux agissent sur le coût du travail en France, plus que dans tout autre pays . Ce Mr Le Foll omet de souligner, (et pour cause) cet état de fait !!!

  • claloda le mercredi 12 aout 2015 à 13:54

    jytho01 : +1 et c'est valable pour tous les secteurs d'activité

  • jyth01 le mercredi 12 aout 2015 à 13:11

    Le problème n'est ni les grandes surfaces, ni les abattoirs ou transformateurs, mais d'abord l'Etat Français, qui se gave de taxe à chaque maillon de la chaîne, pour engraisser des légions de fonctionnaires inutiles.

  • rmiossec le mercredi 12 aout 2015 à 11:22

    ce n'est absolument pas le ca de tous les Intermarché, car la viande "Française" est rare......;peut être que priviiegiée par les consommateurs??

  • aiki41 le mercredi 12 aout 2015 à 10:09

    pour être censeur, il faut être un peu intelligent et savoir le sens des mots.

  • M2941863 le mercredi 12 aout 2015 à 09:28

    Les 2 Intermarché ou je me sers, ne vendent que de la viande française, boeuf et porc estampillés français ; la viande allemande et autres pays exotiques peuvent se la garder je n'achète pas cette m....... ! sinon j'irais directement chez le producteur. Voilà ce que les français devraient faire pour soutenir nos agriculteurs qui travaillent temps pour pas gagner grand chose!

  • squal72 le mercredi 12 aout 2015 à 08:56

    Les dindons finaux seront une fois de plus les consommateurs !!!

  • lorant21 le mercredi 12 aout 2015 à 08:56

    Je ne crois absolument pas que le consommateur est près à payer durablement cher ce qu'il peut avoir moins cher. C'est de l'utopie à la mode Hollande. L'Etat doit faire son boulot et mettre les conditions de productions en France au même niveau que nos voisins (charges, taxes, normes, ..). point-barre.