INTERACTIF. Pollution de l'air : l'Ile-de-France toujours hors-la-loi

le
0
INTERACTIF. Pollution de l'air : l'Ile-de-France toujours hors-la-loi
INTERACTIF. Pollution de l'air : l'Ile-de-France toujours hors-la-loi

Si les émissions de particules fines baissent globalement année après année, la pollution de l'air demeure un problème de santé publique en France. En particulier en Ile-de-France, où deux pics de pollution majeurs ont été enregistrés en décembre 2013 et mars 2014.

Une étude menée conjointement par la Ville de Paris, le CNRS et Airparif révélait cette semaine que les Franciliens ont été soumis le 13 décembre dernier à une forme de «tabagisme passif» : ils ont respiré ce jour-là autant de particules que s'ils avaient inhalé la fumée de huit cigarettes dans une pièce de 20 m2.

Ces mesures sont scrutées par l'Union européenne, qui dans une directive de 2008 impose à chacun de ses membres de ne pas dépasser une concentration moyenne journalière de 50 µg/m3 de particules fines (PM10) plus de 35 jours par an.

Le «non-respect» de ces «valeurs limites» avait conduit la France à être assignée en mai 2011 devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). Une institution qui, depuis, n'a pas baissé la garde : dans un arrêt rendu le 19 novembre concernant le Royaume-Uni, elle rappelle que les valeurs limites fixées par la directive constituent une obligation de résultat.

Le contentieux avec l'Union européenne pour «dépassement chronique» des valeurs limites des PM10 est toujours en cours. «On attend l'arrêt et le montant des amendes éventuelles», explique Amélie Fritz, ingénieure chez Airparif. Malgré cette possible sanction, la législation continue de ne pas être respectée localement, alors que la norme européenne sur les PM10 doit s'appliquer sur chacune des stations de mesure.

A regarder de près, le nombre de jours de dépassement autorisés est déjà largement atteint en 2014 sur certains points chauds de la région, le plus souvent le long des axes routiers. Au 27 novembre, la norme de 35 jours n'est déjà pas respectée sur l'autoroute A1 à Saint-Denis (84 jours de dépassement), ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant