INTERACTIF. Manifestations contre la loi Travail : l'éternelle querelle des chiffres

le , mis à jour le
4

La bataille autour de la loi Travail se poursuit. Ce 5 juillet, une douzième journée de manifestations est organisée à l'appel de la CGT et FO.  Si la protestation contre ce texte est l'une des plus longues depuis l'après-guerre, les chiffres qui circulent montrent une affluence en diminution. Les journées des 23 et 28 juin ont attiré entre «65 000» et «200 000» personnes, d'après la police et les syndicats. D'après les chiffres recensés par Leparisien.fr, ces niveaux sont les plus bas enregistrés depuis la première journée de mobilisation, organisée le 9 mars. 

 

 

Le 14 juin, les syndicats ont vu 13 fois plus de manifestants que la police

D’après une enquête du «Parisien Magazine» publiée en 2013, le rapport entre les chiffres de la police et des syndicats est en moyenne de 2,35. En clair : quand la police voit un manifestant, les syndicats en voient 2,35. Dans le cas de la loi El Khomri, les écarts ont atteint des niveaux inédits. Le 14 juin, la police a ainsi dénombré 80 000 manifestants à Paris, tandis que les organisateurs communiquaient le chiffre symbolique du million de participants. Soit un rapport de 1 à 13 dans la capitale ! Une telle différence est du jamais-vu. C’est ce que l’on peut constater en observant les chiffres de participation aux 20 plus grands défilés contre des projets économiques et sociaux depuis 1995.

Cette incroyable différence s'inscrit dans une tradition bien française. En cas de tension prolongée autour d'un projet gouvernemental, le ratio entre les chiffres officiels et ceux des organisateurs augmente, constatent les observateurs. Comment expliquer de tel phénomène ? «D’un côté, les organisateurs veulent prouver que leur mobilisation ne faiblit pas, de l’autre, le pouvoir entend pointer l’essoufflement de la contestation», décrypte «Le Parisien Magazine». A ces considérations peu scientifiques s’ajoutent des méthodes de comptage ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 11 mois

    Dans la rue avec leur smartyphone !!!!

  • M8252219 le vendredi 1 avr 2016 à 16:00

    Le cortège des manifs composé à 90% de fonctionnaires et des statuts spéciaux avec des délégués syndicaux enfin tous ceux qui n'ont aucun risque de se retrouver au chômage.

  • b.renie le vendredi 1 avr 2016 à 06:50

    Réforme du Code du travail : l'éternelle querelle des chiffres Ce n'est pas une question: de chiffres, ce n'est pas une question de théories économiques plus ou moins THEORIQUES par nature dont intelletuelles. C'est simplement que la rédaction actuelle est délétère pour les entreprises en vie et un épouvantail à entrepreneurs qui vont entreprendre ailleurs. D'où un marché du travail qui fait du chômage la variable d'ajustement aux modifications incessantes de l'économie réelle

  • cadmos le jeudi 31 mar 2016 à 21:55

    les futur sans dents dans la rue :)