INTERACTIF. Loi El Khomri : ces députés qu'il faut convaincre pour éviter le 49-3

le , mis à jour à 14:04
4
INTERACTIF. Loi El Khomri : ces députés qu'il faut convaincre pour éviter le 49-3
INTERACTIF. Loi El Khomri : ces députés qu'il faut convaincre pour éviter le 49-3

Passage en revue des troupes socialistes. Alors que se profile une rude bataille dans l'hémicycle sur le projet de loi Travail, « le Parisien » - « Aujourd'hui en France » a réactualisé son indice de loyauté du groupe PS à l'Assemblée, publié fin 2014, en examinant les votes de chacun de ses membres sur les textes présentés par le gouvernement ces deux dernières années. Objectif : mesurer sur quelles voix le gouvernement peut compter. Car depuis l'arrivée de Manuel Valls à Matignon il y a deux ans, le Palais Bourbon est le théâtre d'une guerre de tranchées. Elle oppose les généraux de François Hollande aux élus de l'aile gauche du PS. Et a pour principal objet les questions économiques et sociales.

Le verdict ? Paradoxal. Lorsqu'on la quantifie, la fronde paraît même modeste. Sur 286 députés PS, seuls 20 irréductibles n'ont pas voté 60 % des textes présentés par le gouvernement. Hors cas exceptionnels, comme sur la déchéance de nationalité, le nombre d'opposants peut monter jusqu'à 40. Selon les derniers pointages, ce même scénario se profile pour le projet de loi Travail... Ce sont donc ces députés — ceux qui frondent mais pas toujours — que le gouvernement doit convaincre.

La majorité s'étant étiolée au fil du quinquennat, les frondeurs parviennent à réellement bousculer l'exécutif, jusqu'à le pousser à dégainer l'arme fatale du 49-3. Ce fut le cas pour la loi Macron. Et pour la loi El Khomri, le passage en force n'est pas exclu, alors même que la grande majorité des députés suit. Si, pour cause d'absences, seulement 57 députés PS ont voté « pour » 100 % des textes présentés, ils sont 236 à l'avoir fait dans 90 % des cas !

Cherki : «L'impression d'être dans un camp scout»

« Les frondeurs, c'est un noyau très minoritaire, mais c'est un noyau dur, commente Bruno Le Roux, le président des députés PS. Ils n'acceptent plus la solidarité de groupe et, par là même, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    En désespoir de cause, il ne me reste plus qu'a voter Mélenchon !!!!

  • phili646 il y a 7 mois

    Ils ne scieront pas la branche sur laquelle ils sont assis, tu parle !!!!

  • phili646 il y a 7 mois

    Ces soit disant députés frondeurs rentrerons bientôt à la niche avec le 49-3.

  • phili646 il y a 7 mois

    Mitterand avait dit "on a tout essayer". En vérité NON, il ne restait plus qu'a détricoter le code du travail, c'est bientôt fait par des gens qui sont soit disant de gauche.Une gauche comme celle là j'en fait tous les matins puis je tire la chasse !!!!!