INTERACTIF. Les vacances françaises des ministres

le
0
INTERACTIF. Les vacances françaises des ministres
INTERACTIF. Les vacances françaises des ministres

Séjourner à deux heures et demie de Paris, rester joignable à tout moment, revenir si nécessaire... C'est à ces conditions que les ministres auront tout le loisir de répondre à l'injonction de Manuel Valls : «Reposez-vous!» Car si les membres du gouvernement voient cette année leurs vacances d'été rabotées de deux jours par rapport à 2013, ils sont cette fois invités à «déconnecter» et à «essayer de vraiment profiter de leurs congés» entre le 4 et le 18 août. L'été dernier, François Hollande voulait au contraire qu'ils occupent le terrain.

Peu de frisson en perspective, la plupart des ministres rejoignent leur villégiature habituelle. Bien souvent pour s'adonner à leur passe-temps favori. Michel Sapin, ministre des Finances, va dans sa maison de vacances de l'île d'Yeu pour «pêcher le bar», fait savoir un brin amusé son cabinet. «Un ou deux allers-retours à Paris» ne sont toutefois pas exclus. Peut-être croisera-t-il sa collègue des Affaires sociales, Marisol Touraine qui compte, elle aussi, se ressourcer en famille sur l'île vendéenne, après quelques jours dans sa maison bourguignonne. 

Le Drian, Pinel, Montebourg dans leur fief

Jean-Yves Le Drian retourne dans sa résidence principale de Guidel (Morbihan). Au programme du ministre de la Défense: du vélo -sa passion- et des balades à pied. Mais à cause de commémoration du 70e anniversaire du débarquement en Provence le 15 août, ses vacances seront «écourtées».

Sylvia Pinel et Arnaud Montebourg retournent aussi dans leur fief. La ministre du logement prévoit des vacances studieuses dans le Tarn-et-Garonne «parce qu'elle a pas mal de travail» dans le Tarn-et-Garonne avant peut-être de partir quelques jours ailleurs en France. Quant au ministre de l'Economie, c'est chez lui à Montret, en Saône-et-Loire, qu'il se rendra. 

Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits de la femme, «comme tous les ans», va «en famille» dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant