INTERACTIF. Les pêcheurs français menacés par le Brexit

le
0

«La dépendance des pêcheurs français à l'égard des eaux britanniques est de l'ordre de 50%. » Au lendemain du Brexit, Hubert Carre, le directeur du Comité national des pêches, pointe l'une des conséquences les plus concrètes de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne. Si les frontières nationales entre la France et le Royaume-Uni étaient rétablies, les pêcheurs ne pourraient plus travailler dans les eaux territoriales britanniques, réputées poissonneuses.

 

Les traités européens garantissent aujourd'hui un droit illimité aux pêcheurs français en eaux anglaises, dans la Manche mais aussi en Mer du Nord, au large de l'Écosse. Seules les îles Britanniques de Jersey et Guernesey font l'objet d'une négociation particulière, au vu de leur proximité avec les côtes françaises.

 

Une carte à jouer

 

Le secteur de la pêche - près de 8000 emplois sur la façade nord, environ 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires chaque année en France - devrait occuper une place centrale dans les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne sur le Brexit. D'autant que que les Européens ont eux aussi une carte à jouer. Les Britanniques sont les deuxièmes importateurs de produits de la pêche maritime en France. L'instauration d'une taxe sur les importations (jusqu'à 24%) pourrait les dissuader de fermer leurs eaux territoriales aux pêcheurs européens.

 

En cas d'échec des discussions, le scénario d'un Brexit strictement appliqué limiterait les droits de pêche des deux pays. Les Français et les Britanniques sont souverains sur leur littoral, soit 6 milles (11,11 km). Au-delà, leur « zone économique exclusive » serait réduite mais jusqu'à quel point ? La frontière se situerait-elle au milieu de Manche ? 

 

Les petits bateaux épargnés

 

Pour se faire une idée de l'impact de ce scénario, nous avons matérialisé sur une carte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant