INTERACTIF. Le tourisme pénalisé au 2e trimestre par la désaffection des étrangers

le
1
INTERACTIF. Le tourisme pénalisé au 2e trimestre par la désaffection des étrangers
INTERACTIF. Le tourisme pénalisé au 2e trimestre par la désaffection des étrangers

La fréquentation touristique des hôtels et autres hébergements collectifs dans l'Hexagone a fortement reculé au deuxième trimestre (-4,8% sur un an), perturbée par la désaffection des clients étrangers selon une étude publiée ce vendredi par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). De mauvais chiffres qui s'expliquent par les attentats, le mauvais temps et... des jours fériés moins nombreux d'après l'Institut.

Au premier trimestre, la fréquentation touristique avait pourtant repris un peu de vigueur après le repli lié aux attaques de novembre 2015 à Paris, l'Insee rehaussant même légèrement sa première estimation à +1,1%. Mais le tourisme a de nouveau souffert d'avril à juin, avec en particulier une baisse du nombre de clients étrangers dans les hôtels, campings et autres hébergements (-8,5%).

 

Un recul comparable à celui relevé après les attentats de novembre

Ce recul « plus important qu'au premier trimestre (-2,7%) est comparable à celui observé au quatrième trimestre de 2015, à la suite des attentats de novembre », note l'Insee. Les effets du terrorisme sur le tourisme français se sont encore amplifiés au troisième trimestre après l'attentat de Nice, qui a un peu plus freiné les étrangers.

La fréquentation dans les autres hébergements collectifs de tourisme a de nouveau reculé fortement au deuxième trimestre (-6,4% sur un an), avec là aussi un impact plus marqué dans l'agglomération parisienne.

 

Les campings fortement frappés

Les hôtels sont particulièrement touchés par cette baisse ( -3,5%), principalement par la baisse de la clientèle étrangère (- 7,3%), Paris étant frappé encore plus durement par leur désaffectation (- 12,5%). Seuls les hôtels situés dans les villes de province accroissent leurs nuitées (+1,5 %), « en partie grâce à l'attrait de l'Euro de football sur les clientèles françaises comme étrangères ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tmf43 il y a 11 mois

    "Défection des étrangers" ??? Pourtant, il me semble qu'il en rentre de plus en plus.... Ah, oui, mais c'est vrai, ils ne viennent pas pour acheter ceux-là.