INTERACTIF. Le taux du Livret A va baisser à 0,75% au 1er août

le , mis à jour à 20:04
5
INTERACTIF. Le taux du Livret A va baisser à 0,75% au 1er août
INTERACTIF. Le taux du Livret A va baisser à 0,75% au 1er août

Le gouverneur de la Banque de France a fait un geste pour les petits épargnants et il a été suivi par le gouvernement. Christian Noyer a recommandé ce lundi d'abaisser le taux du Livret A à 0,75% le 1er août au lieu du 0,50% auquel on aurait dû arriver en appliquant strictement la formule de calcul.

Et Bercy a accepté ce petit coup de pouce : comme la Banque de France a choisi de s'écarter de l'orthodoxie mathématique, la décision finale est revenue au ministère des Finances qui a validé. Il n'en demeure pas moins que ce taux, même moins bas que prévu, va atteindre un plancher historique en chutant sous le 1% actuel. 

La formule de calcul du taux fait appel au niveau de l'inflation (hors tabac), majoré de 0,25 point. Or, en juin, les prix à la consommation ont progressé sur un an de 0,3%, selon les données publiées la semaine passée par l'Insee, ce qui donnait donc 0,50% puisqu'il faut arrondir au quart de point le plus proche.

Favoriser la construction de HLM

La baisse de la rémunération est censée favoriser la croissance et la construction de logements sociaux. En effet, un taux plus bas permet notamment à la Caisse des dépôts, qui centralise 65% de l'épargne du Livret A, d'octroyer des prêts moins onéreux, aux organismes HLM par exemple. «L'objectif (NDLR : de la baisse du taux) est double: garantir le pouvoir d'achat des épargnants et favoriser l'investissement du secteur du logement social avec un gain de plus de 300 M€», a souligné Bercy dans un communiqué.

Une thèse qui ne convainc pas Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l'Epargne : « Les HLM empruntent sur quarante ans, l'impact d'une baisse du livret A sur des prêts aussi longs est mineur. » Seule certitude, la baisse quasi continue de la rémunération du livret A ces dernières années a clairement incité les particuliers à moins placer leur argent sur ce type de produit.

En 2014, le montant de l'argent retiré des 61,6 millions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bern1616 le lundi 20 juil 2015 à 22:57

    ça pleure et ça pleure,on est gouverné par des k qui ne pensent qu'à l'argent,des enc,alors comme disait Darwin c'est pas les espèces les + intelligentes qui ont survécu mais celles qui ont su s'adapter alors le fric est sur les marchés reste à aller le chercher:)

  • rakiri le lundi 20 juil 2015 à 22:04

    59,5 % de l'épargne collectée est centralisée par la Caisse des dépôts et consignations, qui l'utilise pour financer la construction de logements sociaux.

  • xenfab le lundi 20 juil 2015 à 21:44

    @M16: c'est quand même incroyable d'être autant à côté de la plaque et de raisonner à l'inverse de la réalité. Les organismes sociaux se financent à crédit sur un taux lié à celui du Livret A. Donc, plus il est bas, plus c'est favorable pour le secteur ... Les gouvernements hésitent à appliquer la formule liée à l'inflation uniquement parce que c'est un symbole pour les très petits épargnants .

  • 82554976 le lundi 20 juil 2015 à 20:24

    On imagine les cris des socces si une telle décision avait été prise par Sarko !!!!!!!!!!!!

  • M169421 le lundi 20 juil 2015 à 20:20

    0,75 %, cela veut dire retrait massif du livret pour beaucoup,car quel intérêt à ce niveau,de plus,c'est psychologique inférieur à 1!Moins d'argent pour le social,les hôpitaux,etc..Ca va être dur pour le gouvernement de ne pas creuser davantage la dette abyssale de jour en jour,car il va falloir emprunter davantage.Ils sont forts nos politiciens!