INTERACTIF. Le sport français au top

le
0
INTERACTIF. Le sport français au top
INTERACTIF. Le sport français au top

N'en déplaise aux pessimistes, le sport français va très bien ! C'est même sans doute l'un des domaines où la France n'a pas à rougir face à ses concurrents sur la scène planétaire. Nous avons en effet disséquer l'ensemble des résultats des derniers championnats du monde pour établir des données qui prouvent la bonne santé du sport hexagonal.

Un chiffre retient ainsi l'attention : vingt, le nombre de champions du monde en titre répartis dans les sports olympiques d'été. Neuf mois après la moisson historique de quinze médailles aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi (Russie), le sport français semble armé pour battre un nouveau record dans deux ans aux JO d'été de Rio de Janeiro. La preuve, tous les baromètres indiquent que la France rivalise avec les grandes nations du sport.

VIDEO. La belle santé du sport français

1. La France talonne les superpuissances du sport

Depuis une troisième place au tableau des médailles des Jeux olympiques de Londres en 1948, la France n'a jamais fait mieux que cinquième lors d'un rendez-vous olympique estival. Et bien, à moins de deux ans des JO de Rio de Janeiro, l'espoir est permis puisqu'elle se classe quatrième aux bilans mondiaux. Ces derniers sont établis sur la base des podiums des derniers championnats du monde de chaque sport olympique d'été. Miroir de ce que pourrait être la performance française au Brésil en 2016, ce bilan permet à la France d'émerger au 4e rang avec 47 médailles, dont 20 en or. Seuls les Etats-Unis, la Chine et la Russie font mieux. La France devance donc ses rivaux directs, l'Allemagne, le Royaume-Uni ou le Japon. Prometteur !

2. La France presque championne du monde du sport en 2014

Une médaille de bronze, c'est la seule différence entre le total de médailles récoltées par les Etats-Unis et la France lors des championnats du monde des sports olympiques disputés sur la seule année 2014. L'Hexagone manque la médaille d'or du sport ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant