INTERACTIF. La mortalité a atteint un niveau record en France en 2015

le , mis à jour à 14:50
4
INTERACTIF. La mortalité a atteint un niveau record en France en 2015
INTERACTIF. La mortalité a atteint un niveau record en France en 2015

La génération «Baby boom» est devenue la génération «Papy boom» et se meurt. Comme les premiers chiffres que nous avions publié en novembre le laissait penser, la France a connu en 2015 un nombre de décès, 600 000, «au plus haut depuis l'après-guerre». L'an dernier a aussi été marqué par un faible recul des naissances pour atteindre 66,6 millions d'habitants au 1er janvier 2016, selon les chiffres publiés mardi par l'Insee.

Ainsi, 64,5 millions d'habitants vivent en métropole et 2,1 millions dans les cinq départements d'outre-mer. La population a augmenté de 247 000 personnes au cours de 2015 (+0,4%),  portée en majorité par le solde naturel, c'est-à-dire la différence entre les naissances et les décès. Ce solde naturel, bien qu'étant  le plus faible enregistré depuis quarante ans (+200 000 en 2015 sur un an), reste le principal moteur de la croissance démographique, bien supérieur au solde migratoire (+47 000).

Le nombre de morts a augmenté de 7,3% en 2015

La chute du solde naturel s'explique par deux tendances : les naissances ont légèrement diminué (-19.000 sur un an) et le nombre de décès a fortement augmenté (+41 000 sur un an). En 2015, 600 000 personnes sont décédées (+7,3% sur un an). Du jamais vu depuis l'après-guerre. 

Comment expliquer cette surmortalité ? Par une raison conjoncturelle tour d'abord :  trois épisodes sanitaires, la grippe au premier trimestre 2015, la canicule en juillet et une vague de froid en octobre, y ont contribué. Par une raison structurelle ensuite : cette «forte hausse s'explique par l'augmentation du nombre des 65 ans et plus et par la hausse des taux de mortalité après 65 ans» selon Marie Reynaud, cheffe des études démographiques et sociales de l'Insee. «La population résidant en France continue de vieillir, avec l'avancée en âge des baby-boomers (nés entre 1946 et 1974, ndlr). La part des 65 ans et plus s'établit à 18,8% au 1er janvier 2016, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Mais si VGE ou Chirac ont un problème vu leur âge ce ne serait pas extraordinaire alors ...motards et SAMU en route pour le val de grâce....c'est ça l'égalité républicaine et rien à payer....même pas à présenter sa carte vitale.......

  • frk987 il y a 11 mois

    Fonctionnement des urgences aujourd'hui....allo le 15...il a quel âge le malade, plus de 80....appelez les pompiers, le SAMU est débordé. Allo les pompiers....il a quel âge le malade...plus de 80 , dès qu'on à 5 minutes on passe pour l'emmener aux urgences, mais....là ils ne feront rien, y a des plus jeunes qui attendent....voilà la situation ACTUELLE.

  • frk987 il y a 11 mois

    Y a plus de médecins généralistes, ce n'est que le début, on va sous peu retrouver une espérance de vie de 65 ans...ça réglera les retraites et l'Assurance maladie.

  • a.guer il y a 11 mois

    La nature reprend toujours ses droits