INTERACTIF. L'Assemblée a voté le budget rectificatif de l'Etat pour 2014

le
0
INTERACTIF. L'Assemblée a voté le budget rectificatif de l'Etat pour 2014
INTERACTIF. L'Assemblée a voté le budget rectificatif de l'Etat pour 2014

Manuel Valls a aussitôt salué «un vote de courage», «un vote qui confirme les orientations du gouvernement.» Par 307 voix contre 232 et 14 abstentions, les députés ont adopté, ce mardi après-midi en première lecture, le projet de budget rectificatif de l'Etat pour 2014. Une large majorité (il fallait 270 voix) pour ce texte qui prévoit 4 Mds? d'économies pour poursuivre la réduction du déficit public à 3,8% du PIB, mais aussi une réduction d'impôt sur le revenu pour des ménages modestes.

Le Premier ministre a surtout «remercié la majorité pour son soutien loyal, franc et massif» sur ce texte crucial pour le gouvernement. Le projet de loi, tel que présenté par le gouvernement, a fait souffler un vent de fronde inédit dans les rangs socialistes. Mais les rebelles avaient mis fin au suspense dès le début de l'après-midi, en assurant qu'ils voteraient finalement pour, tout comme la majorité des députés écologistes.

«Le courage, c'est de voter quand on peut faire redresser le pays, faire en sorte que les réformes se mettent en oeuvre», a lancé Manuel Valls à l'issue du vote. «Merci à la majorité d'être au rendez-vous pour réformer avec courage, cohésion et constance», a insisté le chef du gouvernement.

L'UMP dénonce «une double imposture»

Un peu plus tôt, c'est Dominique Lefebvre qui, s'exprimant à la tribune au nom du groupe PS, avait appelé ses collègues à «faire preuve de courage, de constance et de cohérence». Et vanté les mérites d'«une politique économique qui marche sur ses deux pieds», car «il ne sert à rien d'opposer politique de l'offre et politique de la demande». Écologistes et Radicaux de gauche ont majoritairement suivi, mais en soutenant le gouvernement du bout des lèvres et sans mettre leurs critiques en sourdine.

La droite et le Front de gauche ont eux -pour des raisons évidemment différentes- largement voté contre le texte présenté par l'exécutif. Au nom ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant