INTERACTIF. L'agenda politique de l'année 2015

le
0
INTERACTIF. L'agenda politique de l'année 2015
INTERACTIF. L'agenda politique de l'année 2015

D'une année politique à l'autre. Alors que 2014 a été, entre autres, marquée par les élections municipales et européennes, un changement de gouvernement ou encore le retour de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP, que nous réserve 2015?

Des élections départementales et régionales, de vifs débats au Parlement (notamment sur la fin de vie ou la loi Macron), le congrès du PS ou encore la 21e Conférence internationale sur le changement climatique. Voilà pour ce qui est d'ores et déjà inscrit à l'agenda. Autant d'événements que nous avons rassemblés dans le calendrier interactif ci-dessous.

INTERACTIF. Faites dérouler les mois à l'aide des flèches et cliquez sur chaque événement pour en connaître le détail

La date n'est pas encore fixée, mais l'UMP (qui devrait changer de nom) sera remodelée lors d'un congrès de refondation. Son nouveau président, Nicolas Sarkozy, a prévenu lors de ses voeux, «2015, sera l'année du travail». Outre les batailles électorales, il s'agira pour le principal parti d'opposition de se remettre en ordre de marche et de préparer la primaire pour la présidentielle, tout en évitant que la perspective de 2017 ne donne lieu à une nouvelle guerre des chefs.

Le Front national ne cache pas ses intentions : continuer de «poser les pierres de son chemin vers le pouvoir». Sa présidente, Marine Le Pen, s'est montrée on ne peut plus claire lors de ses voeux : «Consolidons en 2015 les succès de 2014.» C'est qu'elle espère bien que les départementales et régionales lui permettront d'accroître son ancrage local, de gagner en crédibilité et de poursuivre la «professionnalisation» de son parti. Avec un objectif en tête : la prochaine présidentielle.

Comme il l'a lui-même confié la veille de Noël, lors d'un déplacement à Saint-Pierre-et-Miquelon, François Hollande se veut «dans la conquête, la dynamique et le mouvement» après avoir montré sa capacité à «encaisser» dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant