INTERACTIF. Jihad : plus de 5000 morts en novembre, en majorité des musulmans

le
0
INTERACTIF. Jihad : plus de 5000 morts en novembre, en majorité des musulmans
INTERACTIF. Jihad : plus de 5000 morts en novembre, en majorité des musulmans

Pour le seul mois de novembre, les jihadistes ont perpétré 664 attaques ou exécutions à travers le monde, soit 22 par jour, tuant 5042 personnes, selon une étude britannique, un chiffre qui inclut les jihadistes parmi les morts. L'Irak est le pays le plus touché, devant le Nigeria, l'Afghanistan et la Syrie, et la majorité des victimes sont des civils (51 %).

«Au vu du contexte et des lieux concernés, la vaste majorité des victimes sont musulmanes», note le centre de recherche sur la radicalisation (ISCR) du King's College de Londres, responsable de l'étude avec la BBC.

Près de la moitié des attentats (46 %) sont le fait du groupe de l'Etat islamique, un chiffre qui grimpe à 54 % si l'on inclue les groupes qui le soutiennent ou ceux qui lui ont fait allégeance. Près de 11 % sont attribués à Al-Qaïda et aux mouvements affiliés, sans compter les talibans d'Afghanistan, responsables de 22 % des attaques. Depuis 2011, Al-Qaïda et les talibans sont considérés par l'ONU comme deux groupes distincts, décision qui coïncidait avec une relative prise de distance entre les deux groupes. Aujourd'hui, Boko Haram est le deuxième groupe le plus meurtrier avec 801 tués en un mois.

Les techniques employées sont diverses, mais les attentats à la bombe et à l'explosif représentent plus d'un tiers des attaques, devant les tirs, les embuscades, les exécutions et les attaques à l'arme blanche.

Ces chiffres sont «stupéfiants lorsque l'on considère qu'il y a trois ans le monde occidental disait "C'est fini. Al-Qaïda est en déclin, mort, vaincu stratégiquement"», a commenté Peter Neumann, chercheur au King's College.

«Tout le monde pensait que le printemps arabe allait aboutir à la liberté et la démocratie. Or, nous avons un mouvement jihadiste dans des parties du monde où nous n'aurions jamais imaginé qu'il apparaîtrait», a-t-il ajouté, jugeant «raisonnable de dire qu'il est plus fort qu'il n'a jamais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant