INTERACTIF. Football : la Ligue 1 n'a pas flambé lors du mercato d'hiver

le
0
INTERACTIF. Football : la Ligue 1 n'a pas flambé lors du mercato d'hiver
INTERACTIF. Football : la Ligue 1 n'a pas flambé lors du mercato d'hiver

Morne plaine en Ligue 1. Le marché hivernal des transferts, qui s'est clos lundi soir à minuit en France, a encore été très calme cette saison. Le frémissement apparu avec l'arrivée d'Hatem Ben Arfa à Nice -- qui ne pourra toutefois pas jouer -- s'est vite estompé. En ces temps de crise, les clubs à la situation financière précaire n'ont pas beaucoup sorti leurs carnets de chèques. La stratégie la plus communément employée a été celle du pari bon marché.

Les prêts sont ainsi légion. A ce petit jeu, l'AS Monaco a par exemple fait venir Alain Traoré de Lorient. Si le club de la principauté s'est aussi signalé en levant l'option d'achat de 15 millions d'euros sur le jeune Portugais Bernardo Silva, jusqu'alors prêté par Benfica, il a perdu l'un de ses jeunes joueurs prometteurs Lucas Ocampos. Peu utilisé par Monaco, le jeune Argentin, acheté 11 millions d'euros plus 5 millions de bonus à River Plate, a été prêté aux dernières heures du mercato hivernal à l'Olympique de Marseille. Le prêt est accompagné d'une option d'achat de 11 millions d'euros en cas de qualification des Olympiens en Ligue des champions. 

Le PSG, de son côté, s'est contenté de céder Clément Chantôme, milieu de terrain formé au club en manque de temps de jeu, aux Girondins de Bordeaux. Fair-play financier oblige, le club de la capitale n'avait quasiment pas de marge de man½uvre. Paris a toutefois conservé Adrien Rabiot, son prometteur milieu de terrain.

Bordeaux a d'ailleurs été l'un des clubs les plus actifs. En plus de Chantôme, les Girondins ont déboursé 3,5 millions d'euros pour accueillir Isaac Kiese Thelin, l'attaquant international suédois de 22 ans. «Avec ces deux arrivées, je peux me qualifier d'entraîneur heureux, sachant que je pense que beaucoup aimeraient être à ma place et avoir des dirigeants aussi à l'écoute», a reconnu l'entraîneur Willy Sagnol.

MODE D'EMPLOI. En allant sur une pastille, vous verrez ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant