INTERACTIF. Des crimes de guerre commis dans 18 pays en 2014

le
0
INTERACTIF. Des crimes de guerre commis dans 18 pays en 2014
INTERACTIF. Des crimes de guerre commis dans 18 pays en 2014

Des crimes de guerre ou d'autres violations des «lois de la guerre» ont été commis dans 18 pays en 2014, selon Amnesty International qui publiait mercredi son rapport annuel sur les droits de l'Homme. Une grande partie des Etats où ces faits ont été commis sont situés en Afrique, un continent actuellement touché  par de nombreux conflits : Cameroun, Libye, Niger, Nigeria, République centrafricaine (RCA), République démocratique du Congo (RDC), Somalie, Soudan et Soudan du sud.

Le Proche-Orient et le Moyen-Orient paient aussi un lourd tribut : Afghanistan, Irak, Israël, Pakistan, Syrie et les «Territoires palestiniens occupés» ont, selon Amnesty, connu des violations au regard des règles internationales sur la guerre. Les autres pays sont la Birmanie, la Thaïlande et l'Ukraine.

L'organisation ne publie pas in extenso de liste de pays touchés par les crimes de guerre. Elle précise que le nombre de 18 pays sur lequel elle communique tient compte uniquement des enquêtes qu'elle a réalisées dans 160 pays. Autrement dit, cette liste n'est pas exhaustive.

Des violations des lois de la guerre dans 18 pays

Outre les crimes de guerre, Amnesty évoque dans son rapport des exactions commises dans 35 pays par des groupes armés non étatiques, comme Boko Haram et le groupe Etat islamique. L'Afrique est encore très représentée : Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Kenya, Libye, Mali, Mauritanie, Niger, Ouganda, RCA, RDC, Sénégal, Somalie, Soudan, Soudan du sud, Tchad, Tunisie. A noter, par ailleurs, la présence de la Colombie et des Philippines. La carte ci-dessous réunit sous la bannière Russie cinq républiques de la Fédération concernées par les exactions selon Amnesty (Karatchaïévo-Tcherkessie, Kabardino-Balkarie, Daghestan, Ingouchie, Tchétchénie). Le décompte du Parisien.fr est donc de 31 pays, non de 35.

Des exactions par des groupes armés dans 31 pays

Les violations dénoncées par Amnesty ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant