INTERACTIF. Démographie, salaires, chômage... autopsie de la situation à Mayotte

le , mis à jour le
11

Tensions et violences urbaines à Mayotte. Depuis plusieurs jours, l'île située entre l'Afrique et Madagascar, dans l'océan Indien, est secouée par une grève générale pour réclamer l'égalité avec la métropole.

Lorsque Mayotte est devenue le 101e département français en 2011, ce processus de départementalisation s'est accompagné d'un rattrapage des règles sociales de la métropole. Mais sa mise en pratique est jugée trop longue par les syndicats de Mayotte qui demandent notamment la construction d'infrastructures scolaires ou le même code du Travail que celui appliqué en France métropolitaine.

Des demandes qui vont dans le sens d'un rapport de la Cour des comptes publié le 13 janvier. Le document signale «un contexte socio-économique préoccupant» et évoque une départementalisation de l'île rapide, « mal préparée et mal pilotée ». Le point sur la situation démographique et économique de l'île.

Une population jeune et en forte croissance

La forte croissance démographique à Mayotte est une de ses caractéristiques, mais aussi son principal défi. L'île enregistre une croissance moyenne de 2,7% par an entre 2007 et 2012 et la population a triplé depuis 1985. En France, l'augmentation de la population sur la même période varie à la baisse de 0,62% à 0,45% selon les chiffres de la Banque mondiale.

Les estimations au 1er janvier 2014 la portent à 220 300 habitants. Même si la croissance démographique de Mayotte ralentit progressivement, les projections de l’Organisation des Nations unies (ONU) montrent que la population pourrait atteindre près de 500 000 habitants dès 2050 et plus de 750 000 en 2100.

Une population extrêmement jeune : 60% des Mahorais ont moins de 25 ans, c'est deux fois plus que la moyenne française.

Chômage et inégalités de revenus très importants

Mayotte accuse le taux de chômage le plus élevé des DOM (36,6%), plus de trois fois supérieur au record actuel sur la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aljice il y a 8 mois

    si ils veulent reprendre leur indépendance c'est avec plaisir.....

  • restif1 il y a 8 mois

    La République n'a plus les moyens d'entretenir des danseuses.

  • danielk6 il y a 8 mois

    La faute au raz motte de sarko ,pas de besoin de Mayotte!.

  • lorant21 il y a 8 mois

    J'étais pour l’indépendance de l'Algérie. je le suis encore pour Mayotte! (richesses ou pas M.Jmlhomme.. d'ailleurs il n'y a aucune richesse dans aucune île. Seul le travail est richesse.).

  • je.valle il y a 8 mois

    Heureusement que les Français oublient vite .........Qui a fait l'erreur de départementaliser Mayotte ?

  • jmlhomme il y a 8 mois

    Les iles de l'ocean indien sont une vraie richesse à venir. Le probleme est de les valoriser.....et pour cela il faut les eduquer et gérer les potentiels maritimes de ces iles. Potentiel Immense avec l'extension des "frontieres" maritimes. Avec tous les chomeurs de France on peut surement faire beaucoup la bas pour les sortir du chomage. Et pour cela il faut un Paradis Fiscal Local. Et pourquoi pas ?

  • M5723741 il y a 8 mois

    On n'a pas demandé l'avis des français!!! Rendons Mayotte au Comores et le PB sera résolu.

  • bidule97 il y a 8 mois

    Il est amusant de voir comment tout ces peuples qui ont lutté pour leur indépendance se ruer chez l'ancien colonisateur une fois la liberté obtenue... peut on en deduie sue "c'était mieux avant"?

  • Pienegro il y a 8 mois

    Invasion mus ulmane par tout bord, le gaullois en payera l'addition!

  • gchevrie il y a 8 mois

    Pourquoi avoir départementalisé Mayotte ? on se le demande