INTERACTIF. Coup de rabot budgétaire : le détail des coupes, ministère par ministère

le , mis à jour à 19:24
12
INTERACTIF. Coup de rabot budgétaire : le détail des coupes, ministère par ministère
INTERACTIF. Coup de rabot budgétaire : le détail des coupes, ministère par ministère

Alors que la Commission européenne avait donné jusqu’à ce mercredi à la France pour présenter et détailler son plan de 4 milliards d’euros d’économies supplémentaires pour 2015, le gouvernement lui apporte le détail des crédits annulés dans les ministères dans un décret qui a été publié, ce mercredi, au Journal officiel. Au total, 676,9 millions d'euros en crédits de paiement des ministères vont être supprimés.

« Dans un souci d’équité, les annulations de crédits concernent l’ensemble des ministères », explique Bercy dans son rapport de motivation. Seule le ministère de la Défense est exonérée de l’effort alors que son budget annuel de 31,4 milliards a été réaffirmé dans la nouvelle loi de programmation militaire.

Alors que la France doit accueillir la COP21 sur l'environnement, c'est le ministère de l'Ecologie avec la ministère de la Recherche qui vont devoir se serrer le plus la ceinture avec respectivement un effort de 84, 42 millions d'euros et 93 millions d'euros. Les autres ministères ne sont pas épargnés, avec notamment une coupe de 64 millions d'euros dans l'enseignement scolaire, ou encore 47 millions pour la justice.

Outre ces 676 millions d'euros dans les budgets des ministères, 1,2 milliard d’économies vont être réalisées sur la charge de la dette, 600 pour les opérteurs de l'Etat et 1 milliard sur la Sécurité sociale ou encore récupérer 400 millions d'euros grâce à la lutte contre la fraude fiscale.

Ce coup de rabot s'inscrit dans l'effort supplémentaire de 4 milliards d'euros en plus des 21 milliards d'euros demandé par Bruxelles pour répondre à l'exigence du programme de stabilité pour parvenir au seuil de 3% du déficit en 2017. Paris a assuré Bruxelles que l'objectif de 3,8% en 2015 serait atteint.

Décret sur les économies dans les ministères publié par redacweb6352

«La Commission européenne va prendre le temps ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHANOMAR le mercredi 10 juin 2015 à 22:07

    Pas de coupe sur les flambies du gouvernement politiciens et haut fonctionnaires toujours les sans dents qui fraudes

  • glbt38 le mercredi 10 juin 2015 à 20:31

    Pas de coupe pour les loisirs "sportifs" du premier ministre, il peut continuer à gaspiller en famille...

  • jep02 le mercredi 10 juin 2015 à 20:24

    "1,2 milliard d’économies vont être réalisées sur la charge de la dette". Cela s'appelle la méthode Coué, alors que les taux frémissent et ont déjà remonté un peu en facial mais beaucoup en pourcentage.

  • miez1804 le mercredi 10 juin 2015 à 12:15

    @M636: avec des anes, et des costeaux en plus!

  • M8252219 le mercredi 10 juin 2015 à 11:55

    Le PS au gouvernement n'a pas fait les réformes indispensables : Ce sont les 15 à 20% de dépenses publiques de fonctionnement et de social de plus que nos voisins européens qui font que nous ne relancerons pas l'économie et l'industrie française avec ce boulet aux pieds. trop d'élus trop bien payés,trop de fonctionnaires improductifs, trop de salariés à régimes et statuts spéciaux peu productifs et avec trop d'avantages,et la machine a créer des lois et règlements fonctionne toujours à plein!!!!

  • a.lauver le mercredi 10 juin 2015 à 11:23

    on rabotte partout mais on ne réforme rien, vision court termiste histoire de dire qu'on fait quelque chose.

  • stricot le mercredi 10 juin 2015 à 10:57

    La recherche devrait etre encouragee dans les entreprises publiques ou privees, pas par un budget faramineux au sein de l'Etat. Les grandes avancees industrielles, technologiques, les grands succes commerciaux et en termes de developpement economique et de richesse sur cette planete depuis disons 40 ans, ont-elles ete developpees par les Etats et via des fonds publiques?

  • Raf07Ard le mercredi 10 juin 2015 à 10:44

    Il me semblait que l'on devait relancer l'économie en privilégiant la croissance verte et l'innovation .... principales coupes : Recherche et Ecologie. N'y aurait-il pas un léger décalage ?

  • mlemonn4 le mercredi 10 juin 2015 à 10:30

    Enfin les 80 et 90 miilions d'euros d'économie par ci par là, ne font pas les 4 milliards; quand à la charge de la dette, il va falloir qu'ils se dépèchent car les économies vont bientot se transformer en charges additionnelles avec la hausse des taux rapide et violente qui risque de se produire! la France ne s'est jamais financée à si bon compte et toujours pas de réduction de la dette ! L'ardoise est la somme des erreurs de gestion de nos technocrates politicards (D/G) depuis 40 ans !

  • jackie le mercredi 10 juin 2015 à 10:22

    Si Paris, n'atteint son objectif, qui ne m'étonnerait pas, les chiffres sont les chiffres , mais la réalité est tout autre, croyez vous, que les sièges sont éjectables.......