INTERACTIF. Concorde : les chiffres d'un avion d'exception

le
1
INTERACTIF. Concorde : les chiffres d'un avion d'exception
INTERACTIF. Concorde : les chiffres d'un avion d'exception

Douze ans après son retrait, Concorde exerce toujours une fascination identique chez les amateurs d’aéronautiques. Il faut dire que le supersonique franco-britannique, qui a accueilli ses premiers passagers il y a 40 ans jour pour jour, était un avion d’exception taillé pour les records de toutes sortes.

2 400 km/h

Concorde transportait ses passagers à Mach 2,02 – un peu plus de deux fois la vitesse du son – soit plus de 2 400 km/h. De quoi en faire l’un des avions de série les plus rapides du monde, un statut qu’il partage avec son concurrent soviétique de l’époque, le Tupolev TU-144, qui affichait des performances similaires. Le supersonique d’Aerospatiale était notamment plus rapide que l’avion de chasse Rafale, dont la vitesse maximale n’est «que» de 2 203 km/h (Mach 1,8). Les appareils utilisés aujourd’hui pour le transport de passagers sont loin derrière, avec des performances comprises entre 900 et 1 100 km/h. Douze ans après la retraite de Concorde, les constructeurs aéronautiques planchent sur une nouvelle génération de supersoniques capable d’aller bien plus vite encore. Airbus a déposé en juillet dernier un brevet pour un «Concorde 2» pouvant atteindre Mach 4,5, soit environ… 5 500 km/h. Reste que ce projet est très, très loin de se réaliser.

3 heures 30

Jamais Europe et Amérique n’auront été aussi proches qu’avec Concorde. L’avion supersonique franco-britannique permettait de rallier New York depuis Paris en 3 heures 30. Il en faut aujourd’hui 8 heures 50 pour effectuer le même parcours avec des avions classiques. Les liaisons vers l’Amérique du Sud ont elles aussi profité de la célérité de Concorde. Pour rejoindre Rio de Janeiro lors de son tout premier vol commercial en janvier 1976, celui-ci avait eu besoin de 4 heures 45. Bien loin des 11 heures prévues par Air France pour le même trajet en 2015.

16 000 m

Concorde volait plus haut que les avions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.