INTERACTIF. Comment les députés ont dépensé la réserve parlementaire

le
6
INTERACTIF. Comment les députés ont dépensé la réserve parlementaire
INTERACTIF. Comment les députés ont dépensé la réserve parlementaire

L'Assemblée nationale a publié ce jeudi la très décriée réserve parlementaire, cette enveloppe bien garnie que les députés et les groupes se partagent pour financer des projets divers (aménagement locaux, réfection d'église, dons à des associations, crèches etc) comme bon leur semble. 

Elle est rendue publique depuis l'instauration des lois sur la transparence de la vie publique en 2012. Malgré les efforts, une réforme «profonde» est encore à mener, d'après la Cour des comptes qui pointe «les nombreuses difficultés et le coût de gestion de cette procédure particulière.»

Une enveloppe de 80,168 millions d'euros. C'est environ 10 millions d'euros de moins que l'an passé. Cette manne est plutôt répartie équitablement, chaque député ayant environ 130 000 euros à redistribuer. Mais certains, grâce à leurs fonctions particulières au sein de l'Assemblée, ont une somme supérieure : Gilles Carrez, député UMP du Val-Marne a eu 550 000 euros, Claude Bartolone, le président PS de l'Assemblée nationale, 518 000 euros. En revanche, «seulement» 111 000 euros sont passés par l'intermédiaire d'un certain... Jean-François Copé. 

Des députés très généreux avec leur commune. Comme l'année précédente, Gilles Carrez, président de la Commission des finances, chouchoute sa commune du Perreux-sur Marne. Après avoir donné 500 000 euros en 2013, il a octroyé en 2014 350 000 euros à sa ville, et près de 23 000 euros à diverses associations locales. Claude Bartolone a cajolé son fief : il a mis notamment 190.000 euros à la disposition de la commune de Romainville (Seine-Saint-Denis) pour une école maternelle, 90.000 euros pour le Pré-Saint-Gervais, dont il est conseiller municipal, et 90.000 aux Lilas où il habite. Crest, dans la Drôme, à peine 8000 habitants est très bien servie.Grâce à son maire Hervé Mariton, par ailleurs député de la circonscription, elle a pu récupérer   220 000 euros, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danielk6 le samedi 14 fév 2015 à 06:12

    Et après ils viennent nous donner des leçons ,

  • JODHY le vendredi 13 fév 2015 à 12:00

    scandaleux

  • miez1804 le vendredi 13 fév 2015 à 11:33

    Il faudra engagé une CLASS ACTION, c'est du de.tou.rnement de fond public pour acheter des votes!

  • M3121282 le jeudi 12 fév 2015 à 20:07

    république Bananière (une fois de plus)

  • 2445joye le jeudi 12 fév 2015 à 19:26

    Le clientélisme institutionnalisé au niveau de la chambre haute et de la chambre basse. Une honte pour une soi-disant démocratie! Vivement le FN.

  • pichou59 le jeudi 12 fév 2015 à 18:08

    j'ai HONTE***** ce COPINAGE *****pourquoi il faut arroser toutes ces collectivités : un seul but : RETOUR SUR INVESTISSEMENT