INTERACTIF. Classement de Shanghai : 4 universités françaises dans le top 100

le
0
INTERACTIF. Classement de Shanghai : 4 universités françaises dans le top 100
INTERACTIF. Classement de Shanghai : 4 universités françaises dans le top 100

Harvard en tête, suivie de Stanford, MIT, Berkeley, Cambridge, Princeton... L'hégémonie des universités américaines et britanniques se confirme encore une fois au fameux «classement de Shanghai», une liste des 500 meilleurs établissements au monde publiée par l'université Jiaotong (communications) de la ville la plus peuplée de Chine. Les Français ont quatre établissements dans le top 100.

La Chine confirme sa progression grâce à la hausse du nombre de ses publications mondiales, avec 44 universités dans le top 500, se plaçant ainsi derrière les Etats-Unis (146), en tête, et devant l'Allemagne (39).

Le top 500 dans le Monde

Le top 100 en Europe

L'université Pierre et Marie Curie, classée 35e, est le premier établissement français. Les autres classés dans le top 100 sont : Paris Sud Orsay (42e), l'Ecole normale supérieure (67e) et l'université de Strasbourg (95e). En outre, trois autres universités françaises figurent dans le top 150 (Aix Marseille, Joseph Fourier de Grenoble, Paris Diderot), une dans le top 200 (Paris Descartes), six dans le top 300 (Bordeaux, Lorraine, Claude Bernard Lyon 1, Paul Sabatier à Toulouse, Montpellier 2, l'ENS Lyon), trois dans le top 400 (Polytechnique, l'ESPCI Paris Tech, Paris Dauphine), et quatre autres dans le top 500 (Mines Paris Tech, Nice Sophia Antipolis, Rennes 1 et Auvergne).

Harvard, taille patron

21 universités françaises classées

Des critères très... anglo-saxons

Le classement de Shanghai, créé en 2003, prend en compte six critères pour distinguer les 17.000 établissements répertoriés dans le monde, dont le nombre de Nobel parmi les anciens élèves, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline ou le nombre de publications dans «Science» et «Nature». Ces critères sont tournés vers la recherche et les sciences de la vie, occultant entre autres les sciences humaines et sociales.

La France sous-estimée

Comme le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant