INTERACTIF. Canicule : 26 départements en vigilance orange

le , mis à jour à 01:38
0
INTERACTIF. Canicule : 26 départements en vigilance orange
INTERACTIF. Canicule : 26 départements en vigilance orange

Météo France vient de placer 26 départements en vigilance orange «canicule», ce lundi pour mardi 30 juin à partir de 14 heures et jusqu'à mercredi 7 heures. Le Lot-et-Garonne, le Lot, la Dordogne, la Corrèze, la Haute-Vienne, la Creuse, le Puy-de-Dôme, l'Indre, le Cher, l'Allier, la Loire, le Rhône, l'Ain, la Saône-et-Loire, la Nièvre, le Loiret, l'Yonne, la Côte-d'Or, la Seine-et-Marne, l'Essonne, les Yvelines, le Val-d'Oise, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et Paris sont les départements concernés par cette alerte.

QUESTION DU JOUR. Lalerte à la canicule vous inquiète-t-elle vraiment ?

La vague de chaleur exceptionnellement précoce va s'installer à partir de mardi et durer toute une semaine sur l'Hexagone. Elle touchera d'abord le Sud-Ouest avant de gagner l'ensemble du pays, installant par exemple sur les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin, en particulier, des températures parfois proches des records pour un mois de juillet.

Ce phénomène n'avait pas été observé à cette période de l'année depuis plus de 60 ans, explique Météo-France. Une réunion interministérielle aura d'ailleurs lieu lundi en début d'après-midi à Matignon, pour faire le point sur le dispositif prévu.

CARTE INTERACTIVE : une semaine de canicule

Le mercure s'envole

Les températures maximales devraient être comprises entre 34 et 38 °C, avec des pointes probablement supérieures. La nuit, le thermomètre ne descendra pas sous la barre des 20 °C.

 

A partir de mercredi, la chaleur va se diriger vers le centre, le nord et l'est du pays. Là, le thermomètre va s'affoler, les températures maximales devraient souvent dépasser les 35 °C avec parfois des pics à 40 °C, notamment en région Rhône-Alpes. La nuit il fera chaud également, entre 19 et 22 °C, ce qui assez exceptionnel pour ces régions.

Les régions méditerranéennes, qui ont l'habitude des grosses chaleurs, vont aussi devoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant