INTERACTIF. C'est l'été... mollo sur le sel !

le , mis à jour à 08:41
0
INTERACTIF. C'est l'été... mollo sur le sel !
INTERACTIF. C'est l'été... mollo sur le sel !

Soirées apéro, barbecue et pique-niques : vacances ou pas, c'est sûr, on va plonger avec gourmandise, tant cela rime avec relâchement estival. Il y aura certainement des olives ou des anchois, des biscuits ou des cacahuètes, du saucisson ou le succulent pâté-du-coin-dont-vous-me-direz-des-nouvelles... Et pour les enfants, grâce aux chips et à la pizza, ils sont libres de gambader sans être vissés à table ! Des tonnes de sel en somme, gronde la Fédération française de cardiologie, qui met en garde contre une période largement favorable à la surconsommation de produits salés.

 

Cet or blanc découvert au néolithique, qui servait de moyen de conservation, est devenu un incontournable compagnon de notre alimentation. Un ennemi aussi invisible que redoutable de notre santé cardiovasculaire. Trop de sel, c'est mauvais pour la pression artérielle, et ça finit, à force, par rigidifier les artères. Le risque pèse en termes de santé publique. « Les premiers hommes préhistoriques n'en avaient pas le goût et, en toute logique, le sel aurait dû disparaître avec l'arrivée des réfrigérateurs... », résume le cardiologue lyonnais François Delahaye.

 

Notre lointain grand-père paléolithique, chasseur-cueilleur, n'ingérait de sel que du gibier fraîchement tué. Les fruits et légumes glanés, qu'il ne cultivait pas encore, n'en contenaient que des traces. « En ne mangeant ainsi que de la viande (NDLR : non accommodée) on en avalerait au maximum 3,1 g », détaille le médecin. Aujourd'hui, ce sont 8 à 9 g qu'on ingère en moyenne, quand il ne faudrait pas dépasser les 6 g quotidiens. Pas tant parce que l'on resale son assiette : « 80 % du sel consommé dans les pays occidentaux provient des aliments préparés », caché, du simple pain à la boîte de conserve, en passant par... les céréales du petit déjeuner. La dose recommandée est vite atteinte, lorsque l'on sait qu'une seule tranche de saucisson ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant