INTERACTIF. A quoi êtes-vous accro ?

le
0
INTERACTIF. A quoi êtes-vous accro ?
INTERACTIF. A quoi êtes-vous accro ?

« Je préfère faire les choses moi-même plutôt que de demander de l’aide. » « Je ne supporte pas les erreurs même les plus anodines »… Devant l’écran, les 25 questions défilent. A chacune d’elle, le verdict que je rends vient ajouter une pièce à mon portrait d’éventuelle « addict » au travail. Résultat du test Wart (work addiction risk test) ? Mon score de dépendance est de 59 et, à ma grande surprise, je suis « une personne en danger d’addiction ».

Des tests comme celui-ci, il y en a beaucoup d’autres sur le site www.addictaide.fr, lancé aujourd’hui par le fonds Actions addictions, présidé par Michel Reynaud, professeur de psychiatrie et d’addictologie à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (AP-HP) dans le Val-de-Marne. Ce portail est un vrai village des addictions qui met ainsi à la disposition du grand public un support d’information, de prévention, d’orientation et de soins pratique sur un très vaste panel de la dépendance physique et psychique. Association de patients et de professionnels, structures de soins et d’accompagnement… tout y est. Ainsi que ces fameux tests qui font une première évaluation des addictions les plus connues (tabac, alcool, drogues…) aux plus confidentielles (achats compulsifs, jeux…), en passant par les comportements alimentaires problématiques ou l’addiction au sexe.

Faire un test, c’est déjà être prêt à recevoir une réponse qui ne sera pas forcément flatteuse. « La difficulté dans le domaine des addictions, c’est que le principal concerné pense souvent que son comportement ne pose pas de problème », précise le professeur Michel Reynaud. Et parce que les gens qui souffrent ne se manifestent pas toujours, ces tests faits derrière un ordinateur, protégeant d’une éventuelle stigmatisation, peuvent être une première étape vers une consultation et donc une prise en charge.

Chaque année en France, 20 % de la mortalité et 50 % des faits de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant