Intensification des combats autour d'Alep, selon Moscou

le
0
    MOSCOU, 4 juin (Reuters) - La Russie a fait état samedi de 
bombardements meurtriers et d'importants mouvements de la 
rébellion syrienne dans la région d'Alep, dans le nord-ouest de 
la Syrie.  
    Selon le centre russe de surveillance de l'accord de 
cessation des hostilités, des bombardements de la rébellion ont 
fait plus de quarante morts et une centaine de blessés dans la 
ville. Moscou impute ces pilonnages aux djihadistes du Front al 
Nosra.  
    "Il y a eu des bombardements ininterrompus de 
lance-roquettes, de canons, de mortiers et d'installations 
anti-aériennes. Les terroristes ont bombardé plusieurs secteurs 
de la ville habités non seulement par les forces 
gouvernementales et les troupes kurdes mais aussi par des 
civils", a déclaré un responsable du centre à l'agence Tass.     
    Les observateurs russes déclarent également qu'un millier de 
rebelles participent à une offensive au sud-ouest de la ville et 
que plus de 2.000 autres se sont regroupés à Sheikh Maqsoud, 
quartier nord d'Alep.  
    Selon des témoignages de civils à Alep cités par Moscou, des 
groupes armés partiellement composés de soldats turcs sont 
également apparus au nord de la ville. 
    "Plus de 2.000 activistes de différentes organisations 
terroristes et de groupes de l'opposition soi-disant 'modérée' 
sont concentrés dans la région de Sheikh Maqsoud", rapporte le 
centre de surveillance dans un communiqué.  
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui rend 
compte quotidiennement de la guerre civile en Syrie en 
s'appuyant sur un réseau d'informateurs sur le terrain, avait 
annoncé dès vendredi le lancement d'une offensive des insurgés 
au sud-ouest d'Alep, près de la ville de Khan Touman tenue par 
la rébellion.   
 
 (Jack Stubbs; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant