Intenses combats au Yémen dans la ville de Taëz

le
0
    GENEVE, 22 novembre (Reuters) - D'intenses combats se 
déroulent à Taëz, troisième ville du Yémen, où des cadavres 
jonchent les rues, rapporte mardi le Comité international de la 
Croix-Rouge (CICR). 
    Environ 200 personnes ont été blessées au cours des trois 
derniers jours. Certaines d'entre elles ont dû subir des 
amputations. 
    La ville, qui comptait 300.000 habitants avant le début de 
la guerre, est le théâtre de combats entre les rebelles chiites 
houthis, qui l'encerclent, et les forces de la coalition sous 
commandement saoudien, qui interviennent au Yémen depuis mars 
2015. 
    "Les civils sont pris au piège entre les tireurs embusqués 
et les tirs d'artillerie. Il y a des cadavres dans les rues et 
les habitants sont terrés chez eux. La situation est 
désespérée", rapporte le responsable du CICR au Yémen, Alexandre 
Faite, dans un communiqué. 
    Le CICR a invité les parties au conflit à éviter de viser 
les écoles, les hôpitaux et les quartiers résidentiels. 
    Une trêve unilatérale de 48 heures décrétée par la coalition 
saoudienne a pris fin lundi à midi mais les deux camps se sont 
accusés mutuellement de l'avoir violée à plusieurs reprises. 
 
 (Stephanie Nebehay, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant