Intempéries : Valls reconnaît "une erreur d'appréciation"

le
0
Manuel Valls est en visite en Bretagne après la tempête Dirk (photo d'illustration).
Manuel Valls est en visite en Bretagne après la tempête Dirk (photo d'illustration).

17 heures. Les deux principales fédérations d'assureurs en France ont affirmé jeudi à l'Agence France-Presse qu'il était encore "trop tôt" pour dresser un bilan chiffré des dégâts causés par la tempête Dirk, qui a touché le pays cette semaine. "À ce stade, il est encore trop tôt pour faire un bilan chiffré des sinistres occasionnés par ces épisodes extrêmes", ont expliqué Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) et Gérard Andreck, président du Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (GEMA).16 heures. Une automobiliste de 54 ans est morte écrasée jeudi par un arbre qui s'est effondré sur son véhicule sur une route départementale près de Pornic, en Loire-Atlantique, département touché par la tempête Dirk, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant une information de Presse Océan. La relation entre la tempête et la chute du chêne au moment du passage du véhicule de la quinquagénaire n'était pas formellement établie, selon les pompiers.13 h 30. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, en visite à Quimperlé dans le Finistère, département le plus touché par les crues, a reconnu jeudi "une erreur d'appréciation" des services de l'État qui n'ont pas suffisamment pris en compte le risque de crues en Bretagne lors du passage de la tempête Dirk. "Je vais demander aux préfets concernés, notamment au préfet de région, de tirer un certain...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant