Intempéries : une deuxième victime emportée par les crues dans le Sud-Ouest

le
1
Intempéries : une deuxième victime emportée par les crues dans le Sud-Ouest
Intempéries : une deuxième victime emportée par les crues dans le Sud-Ouest

Un septuagénaire est mort noyé ce mercredi après-midi dans les Hautes-Pyrénées, emporté par l'une des crues qui frappent le département depuis mardi. Déjà, dans la nuit de mardi à mercredi, une septuagénaire était elle aussi morte noyée, emportée par la crue du Gave de Pau dont les flots torrentiels ont conduit à la suspension des pèlerinages à Lourdes et à l'évacuation de près de 2.000 personnes dans la région. Seul le département des Pyrénées-Atlantiques était maintenu mercredi après-midi en alerte rouge aux crues, celui des Hautes-Pyrénées ayant été rétrogradé en vigilance orange, avec les Landes et la Haute-Garonne.

Sur le front des orages, Météo France a également placé 39 départements d'un grand quart Nord-Est en vigilance orange aux orages. Les régions Alsace, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Ile-de-France, Haute-Normandie, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais et Picardie sont concernées. «Des orages violents affecteront un grand quart nord-est du pays depuis cet après-midi jusqu'en soirée», annonce Météo-France. Les orages ont également touché le sud, et, fait rare, deux rames de métro se sont heurtés à Toulouse en raison d'un orage exceptionnel.

Un homme emporté à Luz-Saint-Sauveur. Manuel Valls a annoncé vers 17 heures le décès d'un homme âgé de 75 ans, emporté dans les flots d'une rivière en crue à Luz-Saint-Sauveur, dans les Hautes-Pyrénées. Selon le maire Alain Lescoules, le septuagénaire a été emporté mercredi après-midi par les eaux tumultueuses du torrent de l'Yse, sous les yeux de son fils.

Une première victime près de Lourdes. Une septuagénaire est morte noyée dans la nuit de mardi à mercredi, dans la commune de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées), en amont de Lourdes. La victime avait pris place avec son mari à bord de leur voiture lorsque celle-ci a été «soulevé(e) par une vague d'eau». Le couple a alors tenté de s'extraire du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le mercredi 19 juin 2013 à 17:49

    Hollande a semé le désordre, il récolte la tempête et la grêle. Et ce n'est qu'un début !