Intempéries : les pluies diluviennes inondent le pays

le , mis à jour à 10:24
0
Intempéries : les pluies diluviennes inondent le pays
Intempéries : les pluies diluviennes inondent le pays

D'abord quelques gouttes, puis un ruisseau, une rivière. « Et maintenant, un torrent », note Didier, un quinquagénaire dépassé par la gigantesque étendue d'eau qui stagne à l'entrée de la ville. Mardi, Villeneuve-sur-Yonne s'est réveillé inondé de toute part. Comme dans cette ville royale de l'Yonne de 5 400 habitants, la pluie a semé la pagaille dans de nombreux départements en France, notamment au nord et au centre du pays. 4 500 interventions de pompiers, des dizaines de routes impraticables, l'autoroute A 10 coupée, des écoles fermées et même une prison, celle de Sarran (Loiret), évacuée avec une centaine de détenus transférés dans des établissements voisins. Fait extrêmement rare, le Loiret a été placé par Météo France en vigilance rouge pour les risques de crues tandis que Paris bat tous les records de précipitations pour un mois de mai !

 

« Je n'avais jamais vu ça », soupire en secouant la tête Cyril Boulleaux (centre gauche), maire depuis quinze ans de Villeneuve-sur-Yonne, ville bordée par l'Yonne et de nombreux rus, où a vécu Chateaubriand.

 

Villeneuve-sur-Yonne, mardi. Le maire Cyril Boulleaux, dans la documentation détrempée du collège Chateaubriand

LP/GUILLAUME GEORGES

 

Les 650 élèves du collège qui porte le nom de l'écrivain ont été évacués en plein cours la veille, alors que la pluie s'infiltrait dans les sous-sols, privant le bâtiment d'électricité. « On nous a tous fait sortir, c'était impressionnant, mais ça nous fait des vacances avant l'heure », s'amusent devant la grille deux jeunes de 3e, bonbons et sodas en main. A l'intérieur, l'heure n'est pas aux réjouissances. « Ça fait mal au cœur », murmure l'édile, en parcourant les allées de la J documentation. Les travaux de remise à neuf de la grande salle venaient tout juste de s'achever. « Quel gâchis », reprend-il, en essayant de ne pas glisser sur le sol jonché de boue.

 

Dans la cour, la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant