Intempéries : les agriculteurs tirent la sonnette d'alarme

le
0
D'après la FNSEA, le coût des dégâts s'élève pour l'instant à près d'un demi-milliard d'euros. Le syndicat appelle à la solidarité nationale et à la mise en place de dispositifs de prévention pour la filière agricole.

La pluie, la grêle, les orages, les inondations... pour les agriculteurs, le bilan de ce printemps s'annonce catastrophique. Les nombreuses intempéries enregistrées dans l'Hexagone, dont les crues qui ont frappé le sud du pays ces derniers jours, auront de lourdes conséquences financières. «Il faudra affiner mais on estime aujourd'hui que ça pourrait se monter à plus de 500 millions d'euros: il y a près de 300.000 hectares en France aujourd'hui détruits ou qui n'ont pas pu être semés. 1.500 euros par hectare, ça va très vite», déplorait le président de la FNSEA, Xavier Beulin, sur Europe 1 ce jeudi.

À ce montant devra s'ajouter l'impact, sur le long terme, des pertes de fonds supportées par de nombreux agriculteurs: «On a eu, en plus d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant