Intempéries : la menace s'éloigne, l'Etat au chevet des zones sinistrées

le
9
Intempéries : la menace s'éloigne, l'Etat au chevet des zones sinistrées
Intempéries : la menace s'éloigne, l'Etat au chevet des zones sinistrées

« L'Etat est là ». C'est le message qu'a tenté de faire passer jeudi l'exécutif, alors que les graves intempéries qui ont tué par trois fois dans le sud-ouest, et occasionné des dégâts considérables, notamment dans les cultures et dans les sanctuaires de Lourdes, se déplaçaient dans la soirée vers le Nord-Est. A 22 heures, toute les alertes - orages et crues - ont été levées par Météo France sur tout le territoire.

Pour bien marquer le message, François Hollande, accompagné de Manuel Valls (Intérieur) et Delphine Batho (Ecologie), s'est rendu jeudi après-midi à Saint-Béat, en Haute-Garonne, à Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées), puis à Lourdes, où les célèbres Sanctuaires, qui ont subi des dégâts considérables, ont malgré tout annoncé une réouverture partielle dans les prochains jours. Le reflux des eaux jeudi à découvert aux regards l'ampleur des dégâts dans de nombreuses communes bordant le Gave de Pau. Des orages ont également touché la Côte d'Or, où une mini-tornade a ravagé les environs de Châtillon-sur-Seine.

Sur le plan agricole, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, venu à Marignac (Haute-Garonne) constater les dégâts, a annoncé des mesures d'urgence pour venir en aide aux agriculteurs et aux éleveurs. « Ce plan va s'appliquer ici, avec des actions sur les cotisations, sur les annuités d'emprunt, sur la possibilité d'utilisation des jachères (...)Nous allons aussi utiliser le fonds de calamité » a-t-il ajouté, tandis que Xavier Beulin, président de la FNSEA, chiffrait les dégâts liés aux intempéries à plus de 500 millions d'euros.

La Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) a estimé qu'il est encore « trop tôt pour faire un bilan chiffré » des sinistres. L'état de catastrophe naturelle sera reconnu « avant la fin de la semaine prochaine" pour les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et "tous les départements et territoires », a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 20 juin 2013 à 23:54

    OH...comme c'est pathétique...ils viennent pleurer dans nos chaumières ?!...

  • fbordach le jeudi 20 juin 2013 à 21:56

    Un miracle pour l'économie française?

  • M7403983 le jeudi 20 juin 2013 à 17:06

    J'avais entendu les médias relater sa visite à Lourde avant de démentir peut après. Vous imaginez le FH en train de se recueillir à Lourde !! Pour un peu qu'il y fit la rencontre de C BOUTIN ... cela aurait été le top du top !!

  • 300CH le jeudi 20 juin 2013 à 16:38

    Info/Jour Le Pingouin a-t-il menti aux Français dans son allocution du 3 avril à l’Élysée? Il savait tout de la fraude fiscale de son ministre du Budget depuis décembre, 11 ans patron du PS, sans savoir que Cahuzac était connu comme le loup blanc et que son frère Antoine dirigeait HSBC. Le Pingouin a été informé le 15 décembre de l'existence d'une preuve de la fraude fiscale de son ministre du Budget de l'époque, Cahuzac, détenteur depuis des années d'un ou pluieurs compte secret

  • 11881561 le jeudi 20 juin 2013 à 15:59

    Va t il aussi a Lourdes pour se faire pardonner ?

  • M2280901 le jeudi 20 juin 2013 à 15:46

    Une partie de pêche avec ses potes ?

  • dhote le jeudi 20 juin 2013 à 15:22

    Ce que souhaitent les sinistrés c'est un déblocage rapide de l'indemnisation de l'assurance et non la visite de costumes cravates. A la limite la mobilisation de certains chômeurs pour le nettoyage pourrait être utile.

  • jfvl le jeudi 20 juin 2013 à 14:58

    Une petite promenade en train ?

  • 66michel le jeudi 20 juin 2013 à 14:55

    le capitaine de pédalo et son matelot