Intempéries en Bretagne : l'alerte aux crues reste en vigueur

le
0
Intempéries en Bretagne : l'alerte aux crues reste en vigueur
Intempéries en Bretagne : l'alerte aux crues reste en vigueur

La Bretagne reste sous surveillance. Météo France a prolongé samedi la vigilance orange aux crues dans quatre départements : le Finistère, le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique. La vigilance orange vagues-submersion a en revanche été levée samedi matin dans le Finistère et le Morbihan.

Concernant les crues, l'organisme Vigicrues, en charge de la surveillance des cours d'eau, a placé sous surveillance la rivière de Morlaix (Finistère), la Laïta (Finistère), le Blavet (Morbihan), l'Oust et la Vilaine médiane et aval (Morbihan, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique). «Avec une nouvelle perturbation pluvieuse qui a gagné la Bretagne ce samedi matin, ces bassins sont toujours sollicités par des pluies modérées. Des crues importantes se sont également formées sur d'autres bassins bretons. Leurs effets s'ajoutent à ceux des forts coefficients de marées», prévient Vigicrues.

Et la situation ne devrait pas s'améliorer rapidement : «La pluie se poursuit ce samedi après-midi et au moins jusqu'à dimanche avec l'arrivée d'une autre perturbation active qui donnera des cumuls de pluies élevés», avertit l'organisme. «A plus longue échéance, les prévisions météorologiques sont assez pessimistes sur la pointe bretonne puisqu'elles prévoient une succession de perturbations pluvieuses actives jusqu'en début de semaine prochaine».

Si la région de Quimperlé (Finistère) a déjà été particulièrement touchée, d'autres endroits sont menacés. «Le Télégramme» rapporte par exemple que le cordon dunaire de Lehan, à Treffiagat-Lechiagat (Finistère), menace de rompre sous les assauts des eaux. Toute une zone habitée est en danger.

VIDEO. A Quimperlé, les habitants sont agacés par la crue

VIDEO. L'océan grignote une dune à Treffiagat-Lechiagat (Finistère)

Ce samedi matin, plusieurs inondations étaient à déplorer. Quimper, Landerneau, Morlaix, Quimperlé (Finistère), Hennebont et Etel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant