Intempéries : deux départements en vigilance rouge, dix en orange

le
1
Intempéries : deux départements en vigilance rouge, dix en orange
Intempéries : deux départements en vigilance rouge, dix en orange

Après les violents orages qui ont frappé la France lundi, plusieurs départements du Sud-Ouest restent sous surveillance ce mardi. Les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques ont été classées en vigilance rouge pluie par Météo France. «Dans la mesure du possible, restez chez vous ou évitez tout déplacement», rappelle le site.

Dix autres départements (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne, Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Gers) étaient toujours en vigilance orange pluie. La Haute-Garonne est, elle, en vigilance orange en raison d'un risque de crues.

Le préfet de Savoie a par ailleurs déclenché le plan d'alerte «crue de l'Arc» mardi en raison de l'augmentation rapide des débits de cette rivière s'écoulant dans la vallée de la Maurienne, a indiqué la préfecture dans un communiqué. La montée des eaux provoquée par une rapide fonte des neiges due à la chaleur pourrait s'accentuer en fin de journée en raison des orages annoncés.

Au final, la France est coupée en deux car l'Est du pays est toujours concerné par une vague de chaleur, avec notamment 35° prévus à Strasbourg, qui devrait progressivement prendre fin mercredi, alors que des orages parfois violents déjà présents sur la moitié Ouest se généraliseront aux régions de l'Est, selon MeteoNews.

Quatre morts en Gironde après un aquaplaning

Les risques d'aquaplaning sont fréquents par temps de pluie. C'est ce qui a coûté la vie à quatre personnes âgées de 67 à 75 ans sur l'autoroute A62 dans le sens Toulouse-Bordeaux à hauteur d'Aillas (Gironde) ce mardi après-midi. Leur voiture a fait un aquaplaning, puis s'est immobilisée sur la chaussée avant d'être percutée par un poids-lourd, selon les premiers éléments de l'enquête. Le chauffeur du camion, qu a survécu à la collision, a été évacué au CHU de Bordeaux et auditionné par les gendarmes.

Cet accident a perturbé la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 18 juin 2013 à 14:40

    Alors, ils attendent le miracle. C'est bon pour l'eau bénite, ça rempli les sources.