Intempéries au Mexique : presque tous les touristes ont pu être évacués d'Acapulco

le
0
Intempéries au Mexique : presque tous les touristes ont pu être évacués d'Acapulco
Intempéries au Mexique : presque tous les touristes ont pu être évacués d'Acapulco

Alors que le bilan officiel fait désormais état de 101 morts et plus de 200 000 sinistrés après le passage de la dépression tropicale qui a frappé le Mexique simultanément sur les côtes du Pacifique et de l'Atlantique, quasiment tous les touristes, soit 40.000 personnes, bloqués à Acapulco depuis une semaine ont pu quitter la cité balnéaire du sud du Mexique après la réouverture partielle vendredi de l'autoroute la reliant à Mexico.

Selon les autorités, près de 10 000 les touristes étaient encore pris au piège dans cette station balnéaire, l'une des zones les plus touchées par le cyclone Manuel même si 15 000 personnes ont pu quitter les lieux par avion ces derniers jours. Après l'annonce de la réouverture de l'autoroute, des centaines de voitures et 265 autocars gratuits, mis à disposition par le gouvernement, ont emprunté vendredi cette voie avec 9.993 passagers à bord, a indiqué le secrétaire des Communications et des Transports Gerardo Ruiz.

Les secours poursuivent leurs recherches

Pendant ce temps, les secours continuent les recherches. A Guerrero, les secouristes, munis de pioches et de pelles, tentaient de retrouver les 68 personnes disparues après la gigantesque coulée de boue qui a déferlé sur La Pintada, petite communauté où vivaient quelque 400 personnes, et où les militaires ont indiqué n'avoir trouvé pour l'instant que deux corps. «Je vois beaucoup de morts, c'est tout. Beaucoup de membres de ma famille sont morts, ils sont sous la boue et on ne peut rien faire, rien», expliquait Diego Zeron, un agriculteur. Le ministère de la Défense a confirmé par ailleurs que l'armée était à la recherche d'un hélicoptère de la police fédérale dont on est sans nouvelles depuis jeudi soir.

L'ouragan tropical Manuel, qui avait atteint jeudi la côte nord-ouest du Mexique, avant de se transformer en tempête s'est presque dissipé vendredi, se soldant toutefois par un lourd bilan : trois morts et environ ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant