Intempéries : 9 départements en vigilance orange, quelques dégâts matériels

le
0
Intempéries : 9 départements en vigilance orange, quelques dégâts matériels
Intempéries : 9 départements en vigilance orange, quelques dégâts matériels

Un léger mieux mais encore de la prudence. Météo France a levé dimanche matin l'alerte orange pour des risques de submersion en Ille-et-Vilaine et dans la Manche, ce qui réduit à neuf le nombre de départements de la façade atlantique toujours en vigilance orange :  Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde, la Charente-Maritime, la Loire-Atlantique, la Vendée, les Côtes-d'Armor, le Morbihan et le Finistère.

Cinq départements sont en outre en vigilance orange pour des risques de crues des cours d'eau (Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gironde, Charente-Maritime et Finistère), selon le bulletin de Météo France diffusé à 5h20.

Un spectacle «dantesque»

La grande marée de samedi soir, associée à une forte houle, a provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, notamment dans le Finistère, sans toutefois faire de blessés. L'île de Sein (Finistère), balayée par la houle et des paquets de mer «énormes», a été privée d'électricité. «C'est la première fois que je vois une mer comme ça, c'est énorme», a raconté le maire Jean-Pierre Kerloc'h, décrivant un spectacle «dantesque».

VIDEO. Grandes marées en Bretagne : des dégâts matériels mais pas de blessés

A Douarnenez, une baie vitrée de la thalasso a explosé sous les coups d'une vague, occasionnant des dégâts relativement importants. Les fortes vagues ont également brisé neuf baies vitrées de la clinique de Roscoff, sans conséquence toutefois sur le fonctionnement de l'établissement.

De nouvelles grandes marées attendues

Dans les Côtes-d'Armor, une douzaine de maisons ont été inondées par des vagues passées au-dessus de digues, dans le secteur de Plestin-les-Grèves. En Gironde, à la pointe du Cap Ferret, au moins 50 mètres d'une digue de sable se sont effondrés dans la mer samedi après-midi, sous l'effet de la houle et de la marée. Aucune habitation n'était menacée. Dans les Landes, où on annonçait des vagues «de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant