Intel rachète l'israélien Mobileye pour $15,3 mds

le , mis à jour à 16:05
0
    * La transaction approuvée par les conseils des deux 
entreprises 
    * Intel versera $63,54 dollars en numéraire par action 
Mobileye 
    * Intel pense que l'acquisition sera finalisée d'ici neuf 
mois 
    * Pas de remise en cause des relations entre Mobileye et 
STMicro 
    * Mobileye bondit de 30% et Intel perd 2,3% à Wall Street 
 
 (Actualisé avec cours de Bourse, détails, contexte, citations) 
    par Tova Cohen et Ari Rabinovitch 
    JERUSALEM, 13 mars (Reuters) - Intel  INTC.O  a annoncé 
lundi le rachat du groupe technologique israélien Mobileye 
 MBLY.N  pour un montant de 15,3 milliards de dollars (14,3 
milliards d'euros), précisant que la transaction avait été 
approuvée par les conseils d'administration des deux 
entreprises.  
    A Wall Street, à 14h25 GMT, l'action Mobileye s'envole de 
29,76% à 61,33 dollars alors que celle d'Intel recule de 2,36% à 
34,99 dollars la suite de cette annonce. Le Dow Jones, le 
S&P-500 et le Nasdaq Composite sont pratiquement stables au même 
moment.  
    Le numéro un mondial des semi-conducteurs précise qu'il 
versera 63,54 dollars en numéraire par action Mobileye, ce qui 
représente une prime de 33% par rapport au cours de clôture de 
vendredi de 47 dollars. Il s'agit de la plus importante OPA sur 
un groupe technologique israélien et du montant le plus élevé 
pour une entreprise dédiée exclusivement au secteur de la 
conduite autonome.  
    Mobileye concentre 70% du marché mondial des logiciels 
d'assistance à la conduite et des systèmes anti-collision pour 
le secteur automobile. 
    Intel estime que la transaction devrait être finalisée dans 
les neuf prochains mois et qu'elle devrait immédiatement doper 
son bénéfice par action et sa trésorerie. 
    Le géant californien des semi-conducteurs va intégrer son 
équipe chargée de la conduite autonome aux activités de Mobileye 
et la nouvelle entité sera dirigée depuis Israël par le 
président de la société israélienne, Amnon Shashua.  
     
    "OPPORTUNITÉS DE CROISSANCE" 
    Cette acquisition, qui réunit les processeurs d'Intel et la 
vision informatique de Mobileye, revient à relier les "yeux de 
la voiture autonome au cerveau intelligent qui conduit 
réellement la voiture", a déclaré Brian Krzanich, le directeur 
général d'Intel. 
    "C'est un domaine où la société (Intel) a une très faible  
présence - le marché de l'automobile, et c'est donc une 
formidable opportunité pour le groupe de se lancer dans un 
secteur qui présente d'importantes opportunités de croissance", 
a commenté Betsy Van Hees, analyste chez Loop Capital Market, 
qui a une recommandation "achat" sur le titre.  
    "La technologie de Mobileye est essentielle (...) Le prix 
semble correct", a-t-elle ajouté.  
    Intel et Mobileye se sont déjà associés avec BMW  BMWG.DE  
dans le domaine de la voiture autonome et comptent tester une 
flotte d'une quarantaine de véhicules sur route au second 
semestre de cette année.   
    Le constructeur allemand avait annoncé cette alliance en 
juillet, avec pour objectif affiché de mettre sur le marché 
autour de 2021 des véhicules capables de rouler sans 
intervention humaine.  
    Mobileye, société créée en 1999, est entrée à la Bourse de 
New York en 2014. Sa capitalisation boursière est de quelque 
10,6 milliards de dollars. 
    L'entreprise emploie 660 personnes et a publié un bénéfice 
net ajusté de 173,3 millions de dollars au titre de 2016. 
    En octobre dernier, Qualcomm  QCOM.O  a annoncé avoir conclu 
le rachat de NXP Semiconductors  NXPI.O , le numéro un mondial 
des puces pour le secteur automobile, sur la base d'une valeur 
d'entreprise d'environ 47 milliards de dollars.   
    Ce rachat, qui doit permettre à Qualcomm de diversifier ses 
débouchés, des téléphones portables à l'automobile, devrait être 
finalisé en 2017 et doit encore être approuvé par les 
régulateurs et les actionnaires. 
    Mobileye s'appuie depuis une dizaine d'années sur le 
fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics 
 STM.PA  pour produire ses puces qui sont vendues aux principaux 
constructeurs automobiles dans le monde pour ses systèmes de 
conduite autonome de troisième génération. 
    Les relations de Mobileye avec les constructeurs 
automobiles, les principaux fournisseurs et STMicroelectronics 
ne sont pas remises en cause, ont indiqué le groupe de Santa 
Clara et la société israélienne dans leur communiqué, ajoutant 
que la feuille de route actuelle de Mobileye ne sera pas 
affectée par ce rachat. 
 
 (Avec la contribution d'Edward Taylor et d'Eric Auchard, 
Catherine Mallebay-Vacqueur et Claude Chendjou pour le service 
français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant