Intel fait mieux qu'attendu au 1er trimestre

le
0
INTEL BAT LE CONSENSUS AU PREMIER TRIMESTRE
INTEL BAT LE CONSENSUS AU PREMIER TRIMESTRE

(Reuters) - Intel a livré mardi des prévisions supérieures aux attentes des marchés, disant percevoir une résistance de la demande pour les ordinateurs personnels en dépit d'une hausse de la demande pour les tablettes multimédia.

Le groupe a dit prévoir un chiffre d'affaires de 13,6 milliards de dollars pour le trimestre en cours, à plus ou moins 500 millions de dollars. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait jusqu'à présent sur 13,45 milliards.

Habitués à voir Intel publier des résultats supérieurs aux prévisions, les investisseurs n'ont pas été séduits par les chiffres de mardi et sont passés à la vente sur l'action Intel.

Intel a dit avoir bénéficié d'une demande élevée en provenance de la Chine et des autres économies émergentes qui a contrebalancé le peu de relief de sa croissance dans les pays occidentaux où il constate que le consommateur privilégie de plus en plus les tablettes.

Le numéro un mondial des semi-conducteurs a dégagé un chiffre d'affaires de 12,9 milliards de dollars, contre 12,85 milliards un an auparavant. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S prévoyait un chiffre d'affaires stable.

En normes comptables GAAP, le bénéfice net est ressorti à 2,74 milliards de dollars en baisse par rapport aux 3,16 milliards enregistrés au trimestre correspondant du précédent exercice.

Le BPA, également en normes GAAP, s'est inscrit à 53 cents, contre 50 cents attendus par le consensus.

Intel a dit prévoir une marge brute non-GAAP aux alentours de 63% à plus ou moins deux points de pourcentage près pour trimestre en cours.

Le lancement, prévu pour bientôt, d'un nouveau microprocesseur, Ivy Bridge, devrait porter les ventes au cours du restant de l'année.

Intel cherche encore à se faire une place sur le marché des tablettes et des smartphones, chose qu'il n'a toujours pas été en mesure de réaliser.

Certains signes encourageants ont toutefois été perçus ces derniers temps, de nombreux composants Intel semblant pouvoir entrer dans la fabrication de smartphones, alors que ces derniers sont actuellement surtout équipés de puces ARM.

Les investisseurs attendent désormais de voir si les derniers produits d'Intel seront en mesure de rivaliser et de s'imposer dans ce secteur.

Noel Randewich, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant