Intel: des résultats trimestriels boudés par le marché.

le
0

(CercleFinance.com) - Si les résultats trimestriels publiés par Intel ont dépassé le consensus, du moins en termes de bénéfices, les investisseurs ont cependant mal réagi à cette publication. Chez Nomura, on estime que le consensus a été battu pour des raisons qui ne sont pas les meilleures, et que la croissance laisse à désirer. Même si cette dernière devrait s'améliorer au second semestre.

Dans les négociations électroniques qui présagent de l'évolution du cours l'ouverture de Wall Street, l'action Intel recule de 3,4% à 34,5 dollars.

Au 2e trimestre 2016, le géant américain des microprocesseurs a enregistré un CA (non GAAP) de 13,5 milliards de dollars, en hausse 3%. La direction estime que sa réorientation stratégique en direction des objets connectés, de 'l'Internet des objets' et du 'cloud computing' (l'informatique dématérialisée) paient aujourd'hui.

Le directeur général Brian Krzanich a déclaré le CA trimestriel correspond à ses attentes, qui ont été dépassées en ce qui concerne la rentabilité. 'De plus, notre programme visant à la transformation stratégique du groupe est bel et bien en route', a-t-il ajouté.

Reste que sa marge brute s'est tassée de 1,3 point de pourcentage à 61,8%. Le résultat d'exploitation a plié de 2% à 3,2 milliards, et le bénéfice net de 6% à 2,9 milliards, soit 0,59 dollar par action (- 5%). Un chiffre néanmoins supérieur au consensus, qui était de l'ordre de 0,55 dollar.

En données GAAP, le bénéfice net chute de 51% à 1,3 milliard en raison en raison notamment de charges pour restructuration, le groupe ayant supprimé plus de 10.000 postes.

Comme le constate Aurel BGC, 'le groupe reste pénalisé par un marché du PC difficile et par la réduction des stocks des constructeurs.' Le bureau d'études souligne aussi que la direction générale se veut toujours 'prudente' à propos du marché des PC cette année, qui devrait continuer à se contracter de 5 à 10%. Et ce même si le CA de Data center, la branche dédiée aux serveurs, affiche une croissance de 4% à 4 milliards.

Quid des nouvelles applications ? Elles sont peut-être pas aussi dynamiques que prévu. La nouvelle division 'relais de croissance' Internet of Things ('Internet des objets', ce qui concerne notamment les objets connectés), encore embryonnaire (572 millions de dollars), n'affiche qu'une croissance de 2%.

Pour Nomura, si Intel a bien dépassé le consensus bénéficiaire, les raisons qui y président ne sont pas les meilleures, à savoir : une baisse de l'imposition et de la charge d'intérêts. Les analystes ajoutent que la division Data Center souffre d'un environnement plus difficile que prévu et encore a manqué leurs estimations de croissance (+ 7% chez Nomura), pour le troisième trimestre de suite. Mais la tendance devrait s'améliorer au second semestre et Nomura maintient son conseil d'achat sur la valeur, en visant 35 dollars.

En effet, en guise de prévision pour le 3e trimestre, Intel vise un CA de 14,9 milliards (soit un peu plus que les prévisions du consensus) et une marge brute de 62%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant