Intel croit toujours aux PC sans négliger le mobile

le
1
Intel croit toujours aux PC sans négliger le mobile
Intel croit toujours aux PC sans négliger le mobile

Le PC n'est pas à l'agonie: c'est le message envoyé mardi par le géant américain Intel en relevant ses prévisions annuelles après des ventes trimestrielles solides de ses puces informatiques destinées aux PC."Nos résultats du deuxième trimestre montrent la force de notre stratégie consistant à étendre notre technologie dans le +cloud+ (informatique dématérialisée), les PC et les objets connectés", s'est réjoui le directeur général Brian Krzanich, en présentant les comptes aux analystes.Les recettes tirées des PC, l'activité historique, ont progressé de 6,2% sur un an à 8,7 milliards de dollars, tandis que la division de centres de données (cloud) a vu ses revenus augmenter de 19,2% sur un an à 3,50 milliards de dollars. La division Objets connectés a vu son bénéfice grimper de 24% à 539 millions de dollars. Ces performances se sont traduites par un chiffre d'affaires global de 13,8 milliards de dollars, soit le haut de la fourchette de 13,4 à 14 milliards de dollars annoncée précédemment.Le spécialiste des microprocesseurs semble avoir arrêté l'hémorragie dans les PC, de loin le premier contributeur aux ventes.Il le doit en grande partie à la décision du fabricant des logiciels américain Microsoft de ne plus fournir depuis fin avril de support technique pour la version XP de son célèbre système d'exploitation Windows, sortie en 2001, selon les analystes. Cette mesure a incité de nombreux utilisateurs à renouveler leurs ordinateurs, en particulier dans les entreprises. Les ventes de tablettes, qui avaient supplanté les ordinateurs dans le coeur des consommateurs, sont aussi en train de ralentir modérément, selon une étude du cabinet Gartner."Nous nous attendons à ce que le marché des PC continue de croître au moins lors des trois prochains trimestres car les renouvellements et achats de nouveaux ordinateurs vont se poursuivre, alors que le marché des tablettes est arrivé à saturation", a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 16 juil 2014 à 09:38

    Tout le problème de la micro-informatique a été de faire l'amalgame entre informatique professionnelle et informatique de particuliers. Le système de maj de Microsoft comme celui de linux (pas de racisme) est vraiment trop lourd pour un particulier, donc il va vers une tablette, ce qui suffit à son bonheur.