Intégration : Matignon dévoile des mesures «consensuelles»

le
0
Intégration : Matignon dévoile des mesures «consensuelles»
Intégration : Matignon dévoile des mesures «consensuelles»

C'était un gros chantier ouvert à l'aube du mandat de François Hollande. Le gouvernement a révélé ce mardi sa «feuille de route» pour l'intégration des immigrés et la lutte contre les discriminations. Ce dernier a adopté 28 mesures «consensuelles», selon les mots du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Exit les questions de mémoire, de religion ou d'ouverture de la fonction publique : «On s'est concentrés sur les questions d'égalité», précise l'entourage du Chef du gouvernement. Cette timide feuille de route ne comprend aucune «annonce spectaculaire», ni moyen supplémentaire, dans l'espoir d'éviter toute controverse.

Parmi les principales mesures, on notera la création d'un délégué interministériel «à l'égalité républicaine et à l'intégration» rattaché au Premier ministre. Une structure «légère», selon Jean-Marc Ayrault, chargée de «coordonner» les actions des différents ministres concernés (Éducation, Emploi, Logement, Intérieur...)

Le gouvernement souhaite également développer les méthodes de recrutement sans CV, soit par «médiation active» (Pôle emploi sélectionne un candidat) ou par «simulation» (mise en situation). Enfin lors d'une prochaine conférence sociale, il s'engage à demander aux partenaires sociaux de discuter des «CV anonymes» et d'éventuels «recours collectifs» en cas de discriminations. Pour lutter contre les discriminations les agents publics seront sensibilisés. Enfin, le gouvernement envisage «une expérimentation en 2014 dans une dizaine de départements d'une comptabilité exhaustive (...) des contrôles d'identité collectifs».

VIDEO. Immigration: Ayrault pour une intégration «apaisée»

«Vague feuille de route cosmétique»

L'annonce de ces mesures intervient dans un contexte sensible. Alors que les Suisses viennent de voter pour rétablir des «quotas d'immigrés» et que 66% des Français jugent qu'il y a trop d'immigrés dans le pays, le climat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant