Insultés sur une facture, ils attaquent le vendeur

le
0
Traité de «gros ripoux» et de «bonniche», un couple girondin attaque l'enseigne Boulanger pour injure et conservation d'informations sans précaution suffisante. Le magasin reconnaît son erreur, mais répond que ses fichiers-clients sont «conformes».

Un couple de retraités girondins, qui venait de faire l'acquisition d'une machine à pain dans un magasin Boulanger de Villenave-d'Ornon, a eu la mauvaise surprise de voir apparaître une mention pour le moins désagréable sur sa facture. Sous leurs deux noms, était écrit: «Le gros ripoux et sa bonniche».

Dans le quotidien régional Sud Ouest qui révèle l'affaire, les deux Girondins expliquent qu'après avoir demandé des explications sur la nature de ces écrits et en l'absence de réponses de l'enseigne, ils ont porté plainte.

Ces injures sur une autre facture

Ces deux insultes, le couple ne les a découvertes que par hasard, après l'achat de leur machine à pain. Leur fils, étonné que l'appareil ne leur ait coûté que 38 euros, demande à regarder la facture et relève, en haut à droite du document daté du 19 janvier 2011, sous le nom et l'adresse des acheteurs, l'injurieuse mention.

Choqué, le couple, qui est client fréquent de Boulanger, recherche alors des factures

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant