«Instinct meurtrier» contre Hollande : les propos d'un sénateur UMP indignent le PS

le
7
«Instinct meurtrier» contre Hollande : les propos d'un sénateur UMP indignent le PS
«Instinct meurtrier» contre Hollande : les propos d'un sénateur UMP indignent le PS

«Moi je dois vous dire que j'ai un instinct meurtrier en ce moment. Je suis comme la plupart des citoyens, moi je ne supporte plus Hollande et sa bande !» Telle est la drôle de confession du sénateur UMP du Loiret Eric Doligé, mardi, lors de la journée parlementaire UMP. Poursuivant sur sa lancée, l'élu a également donné sa recette pour resserrer les rangs du parti de droite. «Il faudrait qu'on évite de se tirer dessus entre nous et qu'on fasse tout pour tirer plutôt... enfin moi j'ai une liste de gens que je peux vous donner, sur qui il faut tirer, hein. Il y en a une quarantaine, c'est tous ceux du gouvernement.» Rires dans la salle et réponse du sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin : «Je peux donner les Kalachnikov !»

La scène, qui s'est déroulée à l'Assemblée nationale, a été enregistrée et des extraits ont été publiés sur le site du Lab Europe 1. Des élus socialistes se sont aussitôt indignés et ont réclamé l'exclusion de l'UMP des deux sénateurs.

Dans un communiqué, le courant socialiste de la Gauche forte, animé par le député Yann Galut et la sénatrice Patricia Schillinger «condamne avec la plus grande fermeté de tels propos qui confirment la tendance de l'UMP à adopter les discours les plus anti-républicains. Non seulement ces propos sont un appel à la violence, mais ils révèlent l'irresponsabilité d'élus, représentant le peuple, et qui devraient normalement accepter le jeu démocratique». «Les Français ont élu François Hollande Président de la République, les parlementaires UMP se doivent de respecter ce choix (...) Les élus républicains, dans l'opposition ou non, se doivent de respecter les institutions garantes de leur propre légitimité. La Gauche forte attend de la part de l'UMP une réponse ferme et proportionnée à la gravité de la situation qui doit être l'exclusion d'Eric Doligé et de Jean-Claude Gaudin du parti», conclut le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mardi 8 oct 2013 à 21:27

    Gaudin et sa réplique qui en dit long sur l'état de sa ville !Il ferait mieux de la fermer .

  • rodan3 le vendredi 4 oct 2013 à 14:24

    @ MAM34090 ---------- possible mais pas à ce niveau et toutes couches sociales réunies ( hormis les cas sociaux et assistés permanents)...

  • MAM34090 le mercredi 2 oct 2013 à 11:35

    Oui et il y a quelques temps on en trouvait aussi pas mal qui en avaient ras la bonbonnière à l'égard de Sarko et de sa clique...

  • jls.busy le vendredi 27 sept 2013 à 09:35

    Alors qu'attendons nous, Chantons la Marseillaise, les paroles en disent long pour couper cours (court selon les cas)...!

  • dsta le mercredi 25 sept 2013 à 11:35

    Voilà un sénateur de bon sens !

  • JOG58 le mercredi 25 sept 2013 à 10:23

    les français n'ont pas élu Hollande mais ont voté contre Sarko, ce n'est pas la même chose.Mais bon ceci n'excuse pas les propos.

  • mipolod le mercredi 25 sept 2013 à 08:21

    Ces quelques sénateurs remontent dans mon estime ! Ils disent à petit mots ce que ressent la majorité des français. Des social.os élus certes démocratiquement mais qui n'écoutent pas les français et torpillent l'économie du pays à coup d'idéologie démagogique d'un autre âge. hollande-demission.fr