Insomnie, un mal né dans l'enfance ?

le
0
C'est souvent dans les premières années de la vie qu'on acquiert des habitudes néfastes au sommeil. » Le sommeil de l'enfant

Qui s'en douterait? Ce banquier de 35 ans, très bien inséré dans sa vie professionnelle, actif et engagé, redoute en réalité, chaque soir, d'aller se coucher. Et lorsqu'enfin, après des heures de lutte intérieure, il se glisse dans son lit, il est obligé de s'endormir devant la télévision allumée.

Pour Aurélie Meyer-Mazel, psychologue au Centre médical veille-sommeil de Paris, cette stratégie est typique des phobiques de l'endormissement et du silence. «Habituées au contrôle, ces personnalités anxieuses éprouvent une extrême difficulté à lâcher le monde extérieur qu'elles maîtrisent pour entrer dans le monde archaïque de la nuit, qui leur paraît angoissant. Le sommeil peut en effet parfois s'apparenter à une "petite mort" ou à un retour dans le ventre de la mère.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant