INSEE : la reprise prévue mi-2015 insuffisante pour réduire le chômage

le
2
INSEE : la reprise prévue mi-2015 insuffisante pour réduire le chômage
INSEE : la reprise prévue mi-2015 insuffisante pour réduire le chômage

L'Insee prévoit une reprise de l'activité économique lors de la première moitié de l'année 2015, mais elle sera encore insuffisante pour enrayer la hausse du chômage ou provoquer le «déclic» de l'investissement des entreprises tant attendu par le gouvernement.

Dans sa note de conjoncture publiée jeudi, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) français de 0,4% au premier trimestre et de 0,3% au deuxième trimestre. Ces prévisions, qui assurent à la France un acquis de croissance (croissance annuelle s'il n'y a pas de variation les deux trimestres suivants) de 0,8%, confortent la position du gouvernement qui prévoit 1% sur l'année.

Cependant, si les chiffres remontent, deux nuages très noirs hypothèquent encore la reprise: d'une part le taux de chômage va encore augmenter selon l'Insee, d'autre part la confiance des entrepreneurs ne revient pas puisque leurs investissements resteront «atones» au premier semestre.

Le taux de chômage devrait monter à 10,2%

Le taux de chômage, qui a atteint la barre des 10% de la population active fin 2014, devrait ainsi continuer à augmenter jusqu'à 10,2% en métropole mi-2015, retrouvant un niveau inégalé depuis près de 20 ans, fin 1997. Les économistes et le gouvernement estiment qu'il faut au moins 1,5% de croissance pour faire baisser le chômage.

«On s'attend à une légère augmentation de l'emploi total, de l'ordre de 20 000 emplois. Mais la population active augmente d'environ 60 000 personnes, donc on observera une hausse du taux de chômage, sur le même rythme que les trimestres précédents», a expliqué Vladimir Passeron, chef du département conjoncture de l'Insee.

Dans l'immédiat, l'activité sera portée par la consommation des ménages, traditionnel moteur de croissance en France. Celle-ci se fera en lien avec une «accélération du pouvoir d'achat», selon l'Insee, grâce à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nestotor le vendredi 3 avr 2015 à 08:26

    Vous allez voir qu'au second semestre le petrole va remonter, et les beaux espoirs de sapin and co vont encore s'effondrer. Je serais tout a fait d'accord pour que ça aille mieux, mais franchement j'y crois pas.

  • igvisor le vendredi 3 avr 2015 à 02:10

    il est donc urgent de prolonger l'age de la retraite a 70ans, ainsi non seulement la population active augmentera des deux cotées a la fois.