Inquiétudes sur la tenue du scrutin aux Etats-Unis après Sandy

le
0
INQUIÉTUDES SUR LA TENUE DU SCRUTIN AUX ÉTATS-UNIS APRÈS LE PASSAGE DE SANDY
INQUIÉTUDES SUR LA TENUE DU SCRUTIN AUX ÉTATS-UNIS APRÈS LE PASSAGE DE SANDY

par Jilian Mincer

NEW YORK (Reuters) - A New York, comme dans le New Jersey et les autres Etats du nord-est des Etats-Unis touchés par la tempête Sandy, une question hante les responsables locaux: les bureaux de vote seront-ils opérationnels pour l'élection présidentielle de mardi ?

"Nous serons prêts le 6 novembre. Ce sera le jour J de l'élection", assure le porte-parole de la commission électorale de l'Etat de New York, John Conklin. "Nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer que toute personne souhaitant se rendre aux urnes trouve un bureau de vote dans lequel se rendre."

A quatre jours du scrutin, l'incertitude demeure concernant l'ouverture des bureaux de vote dans certains quartiers de la ville de New York et de l'Etat du New Jersey, durement touchés par la tempête Sandy qui a fait plus de 98 morts dans le nord-est des Etats-Unis.

Selon John Conklin, les commissions électorales locales des Etats de New York, du New Jersey et du Connecticut examinent actuellement l'état de l'ensemble des bureaux de vote avant de décider de leur ouverture éventuelle aux électeurs mardi prochain.

Face à l'échéance électorale, les compagnies d'électricité ont reçu pour consigne de rétablir en priorité l'électricité aux sites électoraux une fois le courant rétabli dans les hôpitaux et autres lieux municipaux cruciaux.

A New York et dans le Connecticut, le scrutin pourrait toutefois se tenir si l'électricité n'était pas rétablie à temps. Les électeurs de ces deux Etats utilisent en effet le système de vote à scanner optique qui fonctionne sur batterie: les bulletins de vote papier sont par la suite scannés afin d'enregistrer les votes.

En cas de déchargement des batteries, les bulletins pourraient être placés dans une boîte sécurisée avant d'être acheminés à la fin de la journée vers des bureaux de vote pourvus d'électricité pour y être dépouillés, précisent les autorités électorales.

BUREAUX DE VOTE IMPROVISÉS

Les lieux de vote rendus inaccessibles après le passage de la tempête pourraient quant à eux être délocalisés dans des bâtiments situés à proximité. Dans certains quartiers comme le Queens à New York où des nombreux bâtiments ont été détruits par les flammes, un système de tentes pourrait être mis en place pour faire office de bureau de vote improvisé, indique de son côté John Conklin.

"Si vous devez déplacer un bureau de vote, vous ne voulez pas le déplacer trop loin parce que nous de voulez pas priver du droit de vote les citoyens", souligne-t-il.

A Long Island, dans l'Etat de New York, le commissaire électoral du comté de Nassau, William Biamonte, fait part de ses inquiétudes concernant l'organisation du scrutin.

"Je pense que cela va affecter le taux de participation quoi qu'on en dise", estime-t-il. "Les maisons des gens ont été détruites."

Sur les 375 bureaux de vote du comté, moins de la moitié sont pour l'heure opérationnels et les autres sont soit privés d'électricité ou dépendent de générateurs, selon Biamonte.

Si le scrutin peut effectivement se tenir sans électricité dans certains bureaux de vote, le décompte des voix pourrait quant à lui prendre plus de temps que prévu, conclut-il.

Marine Pennetier pour le service français, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant