Inquiétudes sur l'organisation des élections en RDC

le
0
Les obstacles logistiques au bon déroulement du scrutin congolais menacent de susciter des réactions de colère.

Les carrefours de Kinshasa présentent tous le même curieux visage. Au moindre poteau, de grandes banderoles taillées dans de vieux draps s'accrochent, surplombant la rue. Les Kinois affairés passent sans un regard pour les oriflammes miteux. À cinq jours d'élections présidentielles et législatives, la République démocratique du Congo (RDC) bat campagne comme n'importe quel pays au monde. Mais là s'arrête la comparaison. Si les candidats à la présidence ne sont que onze, dont le chef d'État sortant Joseph Kabila et son principal rival, Étienne Tshisekedi, l'engouement pour la députation atteint des sommets. 19.000 candidats convoitent 500 sièges et certaines circonscriptions de la capitale sont disputées par 1.500 prétendants pour une dizaine de mandats.

Faute d'argent, la plupart des futurs députés bricolent leur campagne à coups de bouts de chiffon, d'expédients et de slogans, parfois baroques. Un certain Justin Mzompé promet «des jours meilleurs maintenant 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant