Inquiétude sur les échanges de lait maternel sur Internet

le
0
Les autorités sanitaires mettent en garde contre les échanges de lait maternel entre particuliers, sans contrôle médical. Une pratique qui peut s'avérer dangereuse pour la santé de l'enfant.

Sur Facebook, la page «Human milk 4 Human babies* France» compte 166 adeptes. Ce qu'elle propose ? Mettre en relation des mères dans l'incapacité d'allaiter et d'autres femmes prêtes à donner leur surplus de lait maternel. Le réseau Hm4Hb compte des pages pour de nombreux pays du monde, et commence à inquiéter les autorités. Après les Etats-Unis et le Canada en novembre, c'est au tour de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) d'émettre une mise en garde. Si la pratique de don de lait maternel n'a rien de répréhensible c'est même un geste généreux compte tenu de ses contraintes - les autorités sanitaires s'inquiètent que ce type de sites l'encourage en-dehors des structures contrôlées, appelées lactariums en France.

Dans un communiqué du 29 avril, l'Afssaps «met vivement en garde les personnes tentées par ces échanges de lait maternel» organisés en-dehors de tout cadre professionnel. La popularité de cette pratique e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant