Inondations : Valls promet « plusieurs millions d'euros » pour les sinistrés

le
1
Inondations : Valls promet « plusieurs millions d'euros » pour les sinistrés
Inondations : Valls promet « plusieurs millions d'euros » pour les sinistrés

Manuel Valls a annoncé ce lundi la mise en place d'un « fonds d'extrême urgence » de « plusieurs millions d'euros » pour les sinistrés des inondations, appelant par ailleurs à la vigilance, notamment dans l'Essonne et le Cher. Ce fonds est destiné aux sinistrés des inondations « sans ressources ayant tout perdu », en attendant les indemnisations des assureurs, a précisé le Premier ministre, à l'issue d'une réunion au ministère de l'Intérieur des ministres concernés par les inondations.

 

Des centaines de communes touchées, des gares inondées, des milliers d'entreprises et de commerces affectés par une semaine de crue, sans oublier les agriculteurs et les particuliers sinistrés notamment : les premières évaluations et la liste des dépenses à venir laissent entrevoir un coût des dégâts supérieur au milliard d'euros. Au total, 14 départements étaient encore en vigilance orange « crues-inondations » ce lundi matin, dans la région Centre, en Normandie et en Île-de-France. Le bilan humain restait lundi matin inchangé, avec quatre morts et 24 blessés.

 

VIDEO PAROLE D'AVOCAT. Inondations : que faire en cas de sinistre ?

 

« Accélérer les indemnisations »

 

Pour « simplifier et accélérer l'indemnisation » des sinistrés, la secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes Juliette Méadel doit recevoir lundi les assureurs. « L'objectif, c'est précisément d'accélérer les indemnisations », a-t-elle déclaré. Elle va demander aux assureurs qu'ils « travaillent à une indemnisation forfaitaire », c'est-à-dire « une indemnisation sans expertise, pour des dommages inférieurs à un certain montant », ce qui « permet une indemnisation plus rapide ».

 

Lundi également, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll doit réunir les représentants du monde agricole et élus de Seine-et-Marne. Pour les commerces de proximité, le ministre de l'Economie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmoineau il y a 6 mois

    si l'état prend tout en charge, pourquoi avoir des assurances? ( qui ne font pas grand chose et ne se pressent pas)